Bannière Probikeshop

Vélo au Japon

par | Jan 27, 2022 | Reportages

Nous vous parlions du cyclisme au Japon en 2018 où nous avions passé quelques jours à Shimanami. Pour 2022 c’est vers Fukushima que nous vous emmenons. Dépaysement garanti au Pays du Soleil Levant !

Pour le plaisir de rouler avant tous les autres

Si vous ne connaissez pas le pays du soleil levant, sachez qu’à vélo vous pouvez découvrir une multitude de paysages. Mer, montagnes, lacs, rivières, la campagne japonaise (maisons traditionnelles et rizières) est très riche et tout à fait dédiée à la pratique du cyclisme dès qu’on sort des grands axes routiers.

S’offrira alors devant vos yeux un paysage d’autant plus remarquable que surprenant. En effet, pour nous européens, ce sera le dépaysement à chaque virage, chaque village et derrière chaque colline.
Et vous découvrirez que beaucoup de japonais pratiquent le cyclisme et qu’ils sont friands de vélos européens, le plus souvent très haut de gamme !

Fulcrum Racing

Quelques lieux sont notamment dignes d’intérêt particulier si vous envisagez un voyage au Japon :

Dans la région d’Iwaki surplombant l’Océan Pacifique, vous pouvez vous promener le long d’une piste cyclable parfaitement entretenue et entièrement plate, profiter du magnifique littoral et de la brise marine tout en regardant les Portes Torii (symbolisant l’entrée d’un sanctuaire Shinto) flottants sur la mer. Idéal pour rouler paisiblement et enchainer les kilomètres sans souffrir !

Les belles montagnes qui s’élèvent dans la partie centrale de la préfecture Fukushima sont la zone la plus populaire pour les grimpeurs, et la région de Jododaira en particulier suit la route Skyline qui atteint une hauteur maximale de 1 622 mètres au Mont Iwaki, offrant des paysages de montagne accidentés et de très vastes vues lorsque le ciel est dégagé.
L’ascension du Mont Iwaki (préfecture d’Aomori) est longue de 10 kilomètres et compte pas moins de 69 virages !

Dans les régions d’Urabandai et d’Aizu, vous pourrez apprécier le contraste entre la belle surface des lacs et marais qui s’étendent au pied du Mont Bandai et les forêts et montagnes qui changent d’apparence avec les saisons, ainsi que les différentes cultures expériences des sites historiques de Kitakata et Aizu.

Fulcrum Racing

3 endroits où rouler absolument

Iwaki
C’est le départ d’une piste cyclable de 53 km qui s’étend le long de la côte face à l’Océan Pacifique du côté est de Fukushima

Depuis le point de départ nord, Kunohama, la vue sur la magnifique Porte Torii rouge émergeant de la mer sur la plage de Hatate est assez spectaculaire.
Plus au sud, vous trouverez Iwaki Lalamew, où vous pourrez déguster des fruits de mer locaux frais et des robatayaki (des grillades cuites dans un foyer).
Aquamarine Fukushima, l’une des plus grandes installations d’apprentissage interactives de la région de Tohoku, mérite également une visite pour en savoir plus sur la mer de Fukushima.
À quelques pas de la côte, à l’intérieur des terres, se trouve le Shiramizu Amidado, vieux de 1160 ans, un trésor national. Dans cet authentique jardin japonais vous plongerez dans la longue histoire des jardins japonais avec ses incroyables fleurs de saison.
Si vous avez les jambes fatiguées par les kilomètres de selle, la source thermale historique Iwaki-Yumoto est un endroit idéal pour se détendre et apaiser ses muscles.

Fulcrum Racing

Fukushima
Un circuit de 77 km de côtes, avec comme point de départ et d’arrivée, la gare de Fukushima.
Vous pouvez profiter du parcours selon votre niveau, soit via Tsuchiyu Onsen, où le dénivelé est supérieur à 1500 mètres et la pente plus modérée, soit via Takayu Onsen, où la distance est plus courte mais la pente plus dure.

À une altitude de 1300 mètres, se trouve la station thermale de Tsuchiyutoge. Il existe d’ailleurs de nombreuses stations thermales parmi lesquelles choisir, où vous pourrez passer la nuit.
Il y a un observatoire astronomique public à Jododaira, qui est le plus haut observatoire du Japon, mais vous pouvez également voir de magnifiques ciels étoilés depuis le village de sources chaudes de Tsuchiyutoge.
Le pont Fudosawa sur le chemin de l’observatoire est un incontournable pour sa vue spectaculaire sur la ville de Fukushima.
Il mène également au lac Inawashiro et au mont Bandai, vous pouvez donc prolonger votre voyage et rester plus longtemps pour profiter de la riche nature de Fukushima.

Fulcrum Racing

Urabrandai
C’est un parcours que même les débutants pourront apprécier tout en admirant le magnifique paysage du lac Hinohara, qui fait environ 30 km de circonférence. Le feuillage d’automne est une belle période pour profiter de la belle surface du lac et de la vue magnifique sur le Mont Bandai.
Faites une pause à Kyukamura, au lac Sohara, au sentier panoramique de Renge-numa et à la station routière d’Urabandai pour vous détendre et profiter de l’air frais et des magnifiques paysages naturels.
Vous pouvez rester dans la région d’Urabandai et prolonger votre voyage jusqu’au lac Akimoto à l’est en longeant la ligne du lac Bandai (15 km aller simple).
Si vous traversez la montagne à l’ouest depuis la gare routière (environ 25 km), vous pouvez visiter la ville de Kitakata, où vous pouvez encore voir de nombreux entrepôts à l’ancienne le long des rues.

Fulcrum Racing
Une des spécialités à déguster est le Kitakata Ramen, qui est basé sur la saveur de la sauce soja.
Si vous continuez vers le sud sur environ 25 kilomètres, vous pouvez prolonger votre voyage jusqu’à Aizu, où se trouvent bon nombre des sites historiques les plus célèbres de Fukushima. Lieu très important dans l’histoire du Japon, Aizu est certainement l’un des endroits à visiter pour une expérience historique, où l’esprit samouraï demeure encore aujourd’hui.
En fin de journée, Aizu Higashiyama Onsen est une station thermale historique qui était également utilisée par les samouraïs. Si vous voulez une expérience de source chaude traditionnelle, c’est l’endroit où aller.
Après y avoir passé la nuit, si vous conduisez encore 30 km vers le sud, vous pouvez visiter Ouchi-juku, où les gens vivent dans des maisons traditionnelles qui n’ont pas changé depuis 400 ans.
La région d’Urabandai à Aizu propose une grande variété de parcours et, selon la combinaison de différents lieux de séjours, c’est une zone très appropriée pour les cyclistes intermédiaires et avancés qui souhaitent rester longtemps et se concentrer sur le cyclisme et l’exploration de l’histoire.
Fulcrum Racing

Mais une fois descendu du vélo ?

En plus des célèbres stations thermales, le Japon possède une riche variété de sources chaudes dans tout le pays. Une fois descendu du vélo, il est très agréable de pouvoir de prendre un bain de source chaude, idéal pour éliminer la fatigue.

Ensuite la cuisine régionale est très typée (évidemment) et surtout très différente suivant le lieu où vous vous trouvez. Une cuisine surprenante et d’une grande finesse. Gardez bien en tête que la majorité des restaurants (pseudo) japonais en Europe ne représente pas vraiment la cuisine japonaise…
Ressentez la tradition et l’histoire, très présents dans tout le pays. Un peu comme la vieille Europe, le Japon fourmille de vestiges, de châteaux, de monuments et de musées. Rendez-vous dans l’office de tourisme de la ville ou du village où vous vous situez, on vous guidera avec plaisir (en anglais).
Fulcrum Racing
Share This