Grand vélo pour grand coureur

Champion du monde et champion olympique, voilà quelques lignes du palmarès de Paolo Bettini. Un palmarès partagé par l’un des vélos qu’il a longuement utilisé pendant sa carrière, le Time VXRS.  Voici son vélo du début de saison 2006, aux couleurs de sa médaille d’or obtenue un an auparavant lors des JO d’Athènes 2004, sacrée machine !

Paolo Bettini était un petit coureur par la taille. Son vélo est minuscule ! Une douille de direction de tout juste 100 mm, des bases de 397 mm, vous aurez saisi la compacité du vélo. La potence est posée sur la douille et de ce fait le poste de pilotage se trouve très bas. Comme posé sur la roue avant. Le contraste de la différence entre la hauteur de selle et le cintre est d’ailleurs saisissant. Une vraie position de « pro ».

Ce VXRS aux couleurs des JO d’Athènes 2004 a été utilisé en début de saison 2006 dans les classiques du Nord, en témoignent ses roues aluminium. Jusqu’à présent exposé chez Time, il nous a été prêté gracieusement pas la marque. Son état est assez exceptionnel, rien n’a bougé en plus de dix années de repos. La câblerie est en excellent état, tout comme les boyaux. Le ruban de cintre doré est coordonné à la déco du cadre. Une couleur dorée mais on reste classe.

Un cadre à raccords à l’ancienne qui emploie la technologie maison RTM toujours d’actualité en 2017. Les fils de carbone qui sont tressés à domicile forment des tubes très techniques, qui sont loin d’être ronds comme on pourrait le croire. Il faut bien regarder dans les détails. Arêtes, diamètres des tubes qui diffèrent, pas une section strictement ronde sur le VXRS. La fourche massive tout en carbone parachève ce vélo très fluide doté d’une grande élégance.

Il fonctionne comme au premier jour

Il faut l’avouer, j’ai dû augmenter la hauteur de selle pour pouvoir essayer ce vélo. La position obtenue me rappelle celle que j’avais lorsque je courais chez les juniors. Très sportive. Je connais bien ce groupe Record, le tout dernier du nom en 10 vitesses. L’ergonomie des leviers est très bonne pour les petites mains. Le classicisme des lignes de ce groupe en fait une pièce de collection. L’un des plus beaux, assurément. La dernière évolution des groupes classiques.

Le comportement des vélos en carbone du milieu des années 2000 est connu pour être plutôt viril voire bout de bois. C’est un peu empli de cet a priorique j’enfourche ce Time. Première constatation, les frêles boyaux de 21 mm pourtant bien gonflés filtrent bien les aspérités de la route. Les jantes à bas profil ne sont certainement pas étrangères à ce ressenti. Le poste de pilotage est étroit et très rigide. Ça ne bouge pas. Le freinage est vif, ça freine fort, tout de suite. Deuxième constatation, sur l’assise. La selle SLR n’a pas vieilli, pour les petits gabarits comme le mien, elle est même parfaite.

Je me sens plutôt bien sur ce vélo. L’allure est tout de suite rapide, le VXRS n’incite clairement pas à la balade. Grand plateau, je me surprends à relancer plus que de raison. On a vite fait de se prendre pour Bettini. Me sentant bien, je vais monter une bosse près de la rédaction. À fond, pour voir. Quatre kilomètres de pur bonheur, en danseuse, à jouer avec les vitesses. Je suis monté très vite, tout du moins je n’ai pas eu l’impression de rouler plus lentement qu’avec mes vélos actuels. D’autant plus que le braquet du vélo ne permet pas de rouler lentement. Un 23 dents maximum à l’arrière et 39 devant.

Dans la descente, même chose, je peux me lâcher sans appréhension. Bluffant. L’enchaînement de petits virages est réjouissant, le vélo se faufile sans temps de réaction. Il n’y aura que sur le plat que le vélo montre ses limites, à cause de ses roues très basses. Nul doute que les Bora utilisées sur certaines courses devaient changer la donne. Mais aussi rendre la machine plus difficile d’accès.

Quelle machine !

Ce Time VXRS est surprenant à plus d’un titre. Pur vélo de compétition, ultra performant, il se montre cependant parfaitement utilisable, même dix ans après sa mise en service. Son comportement reste tout à fait actuel et ne paraît pas daté. Un vélo en avance sur son temps ? Certainement…

Cadre : Time VXRS Fourche : Time Groupe : Campagnolo Record 10s Moyeux : Campagnolo Record 32T Jantes : Campagnolo Barcelona 92 Cintre : Time carbone Potence : Time carbone Tige de selle : Campagnolo Selle : Selle Italia Pneumatiques : Vittoria Corsa Evo CX 21mm Pédales : Time

Share This