Vêtements Rapha pour rouler cet hiver

L'avis de Top Vélo
4

Thémacycle : Vêtements vélo

Rédigé par :

Publié le

C'est un ensemble complet Rapha prévu pour l'hiver qui a été testé dans des conditions les plus dures : froid, vent, pluie, quand ce n'était pas la totale en même temps ! De quoi pousser dans ses retranchements tout vêtement d'hiver.

Rapha vise clairement une certaine esthétique : sobre, classique, classe, vintage, démodée, les qualificatifs ne manquent pas selon sa propre vision. Par ailleurs, les « performances » de ses produits ne sont pas oubliées, bien au contraire.

La marque anglaise met un point d'honneur à n'utiliser que les textiles les plus performants, parfois à l'encontre de la stratégie d'autres fabricants, comme les sous-vêtements en mérino. Le but reste de viser des textiles respirants tout en étant prévus pour résister aux mauvaises conditions météorologiques.

Dossier à consulter : L'équipement hivernal du cycliste

Sous vêtement Rapha Winter Base Layer

Le 1er sentiment qui domine en enfilant le sous vêtement est une grande douceur. Vous pouvez oublier tout les préjugés de la laine (Mérinos) qui gratte au contact de la peau. Difficile d'imaginer plus confortable au toucher. Par rapport aux autres sous vêtements de la marque, l'épaisseur est clairement plus importante mais pas autant que certains tissus d'autres marques pour la saison hivernale.

Rapha hiver

La coupe est excellente avec de longs bras et un col qui remonte lui aussi très haut et qui peut être replié. Le cou est une zone particulièrement exposée et il existe trop de sous vêtements hiver qui négligent cette partie pour ne proposer qu'une coupe « ras de cou ».

Il est alors souvent nécessaire de partir rouler avec un « tour de cou ». Ici il est possible de s'en passer jusqu'à des températures très basses, sauf si vous avez le bas du visage engourdi lorsque le thermomètre dégringole.

A l'usage, le Winter Base Layer se montre vraiment parfait. Il ne faut pas si fier à son épaisseur modérée : il est véritablement prévu pour l'hiver. Jusqu'à environ 0°C, pour la plupart des cyclistes, une veste hiver bien chaude est tout à fait suffisante. Pas besoin de s'encombrer d'une 3ème couche qui ne ferait qu'augmenter la sudation et donc finirait par refroidir le cycliste, qui pourrait alors penser qu'une 4ème couche est nécessaire ! Tout faux dans ce cas là.

Pour être bien avec ce sous vêtement sur l'ensemble de la sortie, il est nécessaire de ressentir un très léger sentiment de froid durant le 1er quart d'heure.

Seul bémol de ce superbe produit, le prix : 95 euros ! Mais amorti sur de longues années, la « pilule » passera peut-être plus facilement.

Gants Rapha Winter Gloves

Les Winter Gloves complètent très bien la panoplie hivernale. Ils se montrent chauds, résistent bien au vent et à la pluie. Le produit est vraiment très « classe » et peut très bien être porté dans la vie de tous les jours. Il s'agit donc là d'un investissement qui se justifie donc doublement.

Rapha hiver

Pour une utilisation purement cycliste, j'aurais aimé que les poignets soient plus rallongés encore car cette partie du corps est une aubaine pour les vents froids qui finissent par glacer tout l'avant bras. Avec ces gants, il faut veiller à ce que le sous vêtement tout comme la veste – mais c'est le cas avec les produits testés – soient suffisamment longs pour condamner toute entrée d'air.

Leur prix d'achat est de 95 euros !

Collant Rapha Deep Winter Long Tights

Ici Rapha ne fait pas comme la plupart des manufacturiers : la marque préfère les collants sans peau !

Par manque d'habitude, les cyclistes sont en général réticents à cette idée. Mais justement parce que cela est contraire à leur pratique habituelle. Pourtant, pour utiliser ce principe par ailleurs, je n'y trouve que des avantages :

- La protection thermique est bien meilleure au niveau de la partie la plus sensible de son anatomie. Que celui qui n'a jamais eu les « bijoux de famille » gelés à la fin d'une sortie glaciale lève le doigt !

- Le collant étant porté par-dessus un cuissard, la coupe est meilleure car vous aurez remarqué que les cuissards sont plus ajustés et confortables à porter que 90% des collants. Ici seul ou presque se remarque la coupe du cuissard et nettement moins le collant donc. Il n'empêche que dans le cas du Deep Winter Long Tights, la coupe est très bonne et le tissu « suit » parfaitement les contours de la jambe et du périnée, si la taille est la bonne bien sûr. Le guide des tailles est très bien fait. Adepte du L la plupart du temps, c'est bien dans cette taille que je me suis très bien senti.

- Le collant ne nécessite pas d'être lavé systématiquement à chaque sortie. Dans les faits, 2 sorties de 3h peuvent s'envisager avant de passer par la « case machine à laver ». Cela augmente d'autant la durée de vie de l'article et il faut également préciser que la durée de vie d'un collant (ou d'un cuissard) est bien celle de la peau de chamois. En son absence, comme dans ce cas le produit peut être conservé durant de nombreux hivers.

Par rapport au Classic longTight, le Deep Winter possède des empiècements coupe vent sur le devant. D'habitude ce genre de tissu sur un collant diminue drastiquement la souplesse et l'élasticité du matériau, ce qui entraîne des plis disgracieux et un inconfort notable. Rien de tout cela pour le Rapha. L'arrière de la jambe, par définition non exposée au vent, est astucieusement privé de membrane anti vent.

Rapha hiver

Au fil des sorties, le produit se montre impeccable. Sa résistance aux frimas de l'hiver en fera un compagnon fidèle des plus frileux. Son toucher au niveau de la peau est très agréable et tout reste parfaitement en place. Et enfin, l'esthétique fait des ravages avec une bande blanche sur le mollet gauche, une sérigraphie Rapha du plus bel sur les cuisses et une inscription « Wheel Sucker » sur le haut des fesses. Inimitable !

Côté tarif, comptez 250 euros !

Veste Hardshell Jacket

En lisant le guide d'achat des vestes, la place de la veste Hardshell à 310 euros au sein de la gamme ne parait pas si évidente. Son créneau semble être très proche d'un best seller de la marque (Classic Sofshell) c'est-à-dire celui de agressions de l'hiver :

  • froid,
  • vent
  • et pluie tout en assurant une bonne respirabilité.

Mais avec une orientation plus poussée vers les conditions météo exécrables. Ce que confirme par exemple l'absence d'ouverture sous les aisselles lorsque la température ou l'effort augmentent, contrairement justement à la Classic Sofshell.

Etonnamment la coupe est légèrement différente de cette dernière : un peu plus large au niveau du ventre mais plus serrée au niveau de la poitrine. Il convient d'en tenir compte si vous hésitez entre 2 tailles et que vous êtes « rembourrés » sur le torse ou le ventre.

Les poches sont profondes et larges. Un bon point car en hiver, le cycliste doit souvent être plus prévoyant : plus de calories dépensées – donc plus de ravitaillement – et une 2ème paire de gants peut se montrer très utile pour faire face à un changement de temps imprévu (pluie ou augmentation de la température en fin de sortie).

Pour ce qui est du haut du corps, pas de problèmes car la veste est réellement imperméable. Ceux qui connaissent les membranes Gore Tex ne seront pas surpris par le tissu employé ici par Rapha : il est très similaire. Mais alors qu'une veste Gore Tex est souvent mise en 3ème couche et devient très rapidement trop chaude et peu respirante si la pluie s'arrête, avec la veste Hardshell de Rapha il est possible de s'en tenir qu'à 2 couches : suffisante en cas de pluie tout en permettant de réguler la production de transpiration. On a donc affaire à un produit parfaitement polyvalent !

Dossier : Gore-Tex et Wind Stopper : Exigez la qualité pour vos vêtements chauds de vélo

A noter néanmoins que si le thermomètre se rapproche de zéro et que la pluie s'intensifie dans le même temps, une 3ème épaisseur devient alors plus confortable. Mais plutôt qu'une 2ème membrane comme une veste de pluie peu utile car la veste Hardshell fait son travail, il est possible d'emporter avec soi un maillot manches courtes un peu épais, qui logera parfaitement dans une des poches arrière.

Ainsi, ce produit trouve toute sa place sur les sorties où le risque de trouver la pluie en cours de route est très élevé, voire si les précipitations sont déjà présentes au départ. Mais au bout du compte, il est simplement dommage que Rapha n'ait pas retenu le rabat repliable de la Classic Softshell pour le bas du dos. Pour une veste appelée à rouler plus souvent sous la pluie, cette protection supplémentaire n'est pas superflue.

Avec la gamme de produits testés, Rapha tape une nouvelle fois dans le mille : les vêtements sont beaux, intemporels, confortables, efficaces. Il reste peut-être certains points à peaufiner mais la marque reste à l'écoute de ses clients et ceux qui suivent l'évolution des collections auront remarqué que les petits défauts de conception sont très suivants corrigés sur les saisons suivantes. Il n'empêche que le niveau atteint est d'ores et déjà très élevé. Ne reste qu'à espérer des prix un peu plus doux…

Vêtements vélo : Où acheter ?

>> Vous pouvez commander votre matériel ou équipement chez notre partenaire

Découvrir Rapha

>> Toutes les informations sur Rapha

Besoin d'une tenue de vélo ?

Informations, conseils et tests pour choisir et acheter vos vêtements vélo : cuissard, maillot, collant, veste, chaussettes, ...

Notre équipe vous aide pour s'équiper selon les saisons.

Comment choisir une selle de vélo ?

Selle vélo

Largeur, forme, rembourrage, flexibilité de la coque, rendement,

Nombreux sont les critères à étudier pour acheter la selle de vélo qui convient le mieux à la morphologie du cycliste.

Choisir des roues de vélo !

Comment choisir des roues de vélo ?

Cyclosportif ou coursier, routes vallonnées ou montagne, faire le bon choix parmi toutes les offres de roues !

Comment choisir des roues de vélo ?