KTM Revelator Sky : Un très bon cadre, on en voudrait encore plus !

L'avis de
3.5

Thémacycle : Vélo et cadre

Rédigé par :

Publié le

Avec le Revelator Sky, KTM a introduit l'arrivée du disque sur sa gamme de vélo de route carbone. Esthétisme ravissant, intégration réussie, confort, équipement uniforme, on retrouve bien l'ADN du fabricant Autrichien. Le train de roues DT Swiss choisi pour l'aspect robuste et confortable laisse un peu sur sa fin pour la nervosité.

Revelator Sky : Le frein à disque sur route chez KTM

Dossier : Freins à disques hydrauliques pour le vélo de route

La gamme de cadres carbone Revelator Sky est la version avec freins à disques hydrauliques du constructeur Autrichien. Apparue l'an passé, sa capacité esthétique avait d'ailleurs fait mouche tant le souci du détail et de l'intégration étaient réussies. Trois modèles de la gamme Sky cohabitent, le même cadre (peint différemment) est équipé avec des composants/périphériques de gamme moindre.

  • Revelator Sky Di2 Black : Groupe Shimano Ultegra Di2 6870/roues DT Swiss R23 Spline Disc
  • Revelator Sky Orange : Groupe Shimano Ultegra 6800/roues DT Swiss R23 Spline Disc
  • Revelator Sky Blue : Groupe Shimano 105 5800/roues DT Swiss R24 Spline Disc

Les trois montages bénéficient d'un pédalier compact 50/34, là où les modèles Ultegra se voient pourvus d'une cassette 11-28 alors que le 105 reçoit du 11-32. Une plage de braquets appréciable pour les cyclosportifs souhaitant évoluer sur différents reliefs. KTM travaille essentiellement avec Schwalbe sur une section de pneu en 25mm tubeless. S'il faut émettre un regret, celui de la plage des tailles de cadres restreinte. Vous aurez 5 tailles : 49-52-55-57-59cm.

Dossier : Choisir un pédalier vélo : Les avantages du compact 11 vitesses !

Le poids du Sky Di2 Black  est de 7,8kg pour un tarif de 4199 euros. La version Sky Orange en Shimano Ultegra mécanique pèse 7,9kg pour un tarif de 3299 euros. Comptez 2799 euros pour le Sky Blue qui rend 8,5kg.

Pour une bonne compréhension des termes utilisés, vous pouvez vous reporter à notre dossier : Les composants d'un vélo de route

Comme nous l'évoquions plus haut, le design du cadre est particulièrement novateur/épuré. Les nouveaux modèles Revelator 2016 s'inspirent directement de cette plastique. L'intégration des gaines est propre, le serrage de tige de selle (27,2mm) intégré dans le tube supérieur, permettant de ce fait un plus long levier sur la tige de selle qui apporte quelques « pouièmes » sur sa capacité de flexion pour l'assise du cycliste.

KTM Revelator Sky

Sur le plan du confort, il est rapidement possible de voir que le Revelator Sky filtre plutôt bien les chocs encaissés sur le triangle arrière. Les haubans dénués de liaison pour des étriers de freins sont ainsi plus souples. Le mauvais asphalte en descente rapide permet également de voir quelle est le répondant d'une fourche dans sa précision. Ici c'est velours, on a même des roues assez robustes qui encaissent bien les chocs au niveau vertical.

A lire : Test KTM Revelator 5000 : Des arguments pour séduire !

Revelator Sky : Bien choisir sa version !

Nous avons pu rouler avec deux modèles Revelator Sky Orange et Revelator Sky Blue : Un premier équipé en en Ultegra et l'autre en Shimano 105. Le groupe Shimano 105 dans sa version frein à disques hydraulique nous semble tout simplement à proscrire. Non pas sur la qualité de freinage, qui reste appréciable, mais tout simplement sur l'ergonomie des poignées complètement hors du temps. Elles éloignent la main du cintre et possèdent une prise en main très mauvaise qui enlève toute sensation de pilotage « fin » en descente et ce même si cette version s'adresse aux débutants.

La réponse du cadre sur des sollicitations nerveuses est agréable. Cela répond parfaitement, pas d'effet de torsion ressentie dans les jambes. Les ensembles avant/arrière sont bien équilibrés, c'est plaisant à rouler, fluide. On retrouve aussi les avantages d'une géométrie plutôt axée sport qu'endurance pure avec une position de conduite assez couchée. Un vélo qui se manipule bien, se prend bien en main pour les cyclosportifs.

La particularité de la gamme Sky est donc son équipement avec freins à disques hydrauliques. Des rotors Shimano de 140mm sur les versions Ultegra mécanique et électronique, de 160mm sur la version Shimano 105.

Dossier : Freins à disque Shimano : Les technologies pour le vélo de route

Toujours sur les freins à disques, le cadre Sky est équipé pour recevoir les étriers au standard Flat Mount, et si ce n'était pas le cas sur nos modèles d'essai (adaptateurs), le vélo de présentation en était pourvu. Et ce Flat Mount, bien qu'il pose visiblement des problèmes aux ingénieurs devant l'intégrer sur le cadre (contraintes de perçages), se fond plutôt bien esthétiquement, que ce soit sur les bases ou la fourche. En revanche, l'ajout d'adaptateurs jure.

KTM Revelator Sky

A lire : Shimano Flat Mount : Le prochain standard d'étriers disques ?

Des roues orientées robustesse et confort !

Sur les axes, DT Swiss offre ici des versions traversant de 100/15 à l'avant et 142/12 à l'arrière. Les roues DT Swiss montées sur le vélo offrent une bonne robustesse, mais surtout une excellente rigidité latérale. On notera également une certaine facilité à sortir et mettre la roue, le système est facile, même pour celles et ceux qui ne sont pas encore habitué à ce mode de fixation.

Dans l'optique d'une pratique cyclosportive, ces paires de roues aluminium DT Swiss Spline R23/24 Disc donnent raison aux détracteurs du disque qui avancent des arguments de lourdeur et de manque de réactivité sur les versions disques des vélos de course. A l'essai des deux modèles, difficile de les contredire ! Dès que la pente s'élève, il faut s'employer pour tenir le vélo à rythme élevé.

KTM Revelator Sky

Les relances sont moins aises avec un poids en périphérie plus conséquent. Rien de nouveau, certes, si nous vous racontons que le choix du train de roues impacte lourdement sur le comportement global. Ici donc une paire de jantes carbone à disques laissera le cadre s'exprimer beaucoup mieux sur les relances et son excellente capacité à vivre !

Dossier : Quelles roues vélo à disques choisir pour la route ?

Notez que KTM travaille à 100% avec Shimano et l'ensemble du groupe est généralement complet sans dégrader ici ou là avec une cassette moins bien ou un étrier bas de gamme par exemple. C'est appréciable chez le constructeur Autrichien !

Il semble important de s'orienter sur les versions Sky Orange ou Sky Black afin de gagner quelques grammes qui laissent la possibilité du cadre à mieux s'exprimer et offre au cycliste une meilleure ergonomie. Avec le modèle KTM Sky, on s‘adresse à des cyclistes recherchant un vélo confortable, robuste et bien équipé pour les longs kilométrages.

Vélo et cadre : Où acheter ?

>> Vous pouvez commander votre matériel ou équipement chez notre partenaire

Découvrir KTM

>> Toutes les informations sur KTM

Besoin d'une tenue de vélo ?

Informations, conseils et tests pour choisir et acheter vos vêtements vélo : cuissard, maillot, collant, veste, chaussettes, ...

Notre équipe vous aide pour s'équiper selon les saisons.

Comment choisir une selle de vélo ?

Selle vélo

Largeur, forme, rembourrage, flexibilité de la coque, rendement,

Nombreux sont les critères à étudier pour acheter la selle de vélo qui convient le mieux à la morphologie du cycliste.

Choisir des roues de vélo !

Comment choisir des roues de vélo ?

Cyclosportif ou coursier, routes vallonnées ou montagne, faire le bon choix parmi toutes les offres de roues !

Comment choisir des roues de vélo ?

Les produits énergétiques

Les produits énergétiques

La pratique du vélo représente une quantité d’efforts importants pour le corps humain : dépense d'énergie, rythme cardiaque élevé, perte hydrique importante.

Cette dépense doit être compensée par un apport calorique à laquelle les produits énergétiques peuvent répondre.