La transmission version 2.0

On s’en doutait, un an après Campagnolo, c’est au tour de l’Américain Sram de proposer un groupe route à 12 vitesses. Déclinant une grosse évolution de son groupe électrique eTap sans fil, Sram a tout changé. Mais attention, il ne faut pas se focaliser uniquement sur l’ajout d’un douzième rapport car comme l’indique Sram, l’AXS c’est bien plus que cela, à commencer par une toute nouvelle gamme de développements.
Disponible en version à freinage patins ou disques, en simple ou double plateaux et avec ou sans capteur de puissance, de multiples versions de l’eTap AXS existent. On en fait le tour !

Tout le monde attendait impatiemment le dernier groupe Sram, remplaçant de l’eTap première version. Si l’eTap s’était montré vraiment révolutionnaire en étant le premier à enlever tous les câbles, on se doutait que son remplaçant aurait fort à faire.

Et l’arrivée de l’AXS nous conforte, Sram n’a pas chômé.

Comme écrit un peu plus haut, il ne faut pas uniquement garder en tête l’ajout d’un rapport supplémentaire. Non, l’AXS c’est un nouveau mode de penser la transmission et les développements.
Exit les traditionnels 50 x 34, 52 x 36 et 53 x 39 et bienvenue aux 46 x 33, 48 x 35 et 50 x 37 ! Personne ne s’était jusqu’à présent aventuré sur ce terrain, la base des développements.
En réinventant cette gamme de rapports, Sram se permet ainsi de remettre la cassette au centre de la transmission. Cette cassette disponible en trois versions de dentures 10-26, 10-28 et 10-33 sera totalement exploitée grâce au grand plateau de taille plus petite qu’auparavant. Et c’est ici que le douzième pignon prend tout son sens, permettant de diminuer les écarts entre chaque rapport et d’obtenir un changement de vitesse plus progressif pour le cycliste, en quelque sorte un outil pour la performance et la simplification des développements.
L’AXS c’est aussi un groupe entièrement personnalisable via une connexion Bluetooth et un smartphone via l’application AXS. Dernière chose… On prononce « Access » !

Les leviers

Des leviers qui reprennent les grandes lignes de la précédente version eTap mais qui évoluent tout en douceur. La grande nouveauté est la personnalisation via l’application smartphone AXS. Leur alimentation est toujours assurée par de petites piles CR 2032.

Freinage sur jante

Ouf ! Sram n’a pas délaissé le freinage à patins, encore largement demandé et plébiscité. Le design change peu mais l’ergonomie évolue légèrement avec l’adoption d’un nouveau revêtement pour les cocottes. Les boutons de changement de vitesses sont aussi légèrement plus larges pour une meilleure prise en main.

Freinage à disques

Comme pour les leviers classiques, le matériau des repose-mains évolue et les boutons de changement de vitesses sont agrandis pour une meilleure préhension.

Le dérailleur arrière

Un seul et unique dérailleur arrière pour toutes les déclinaisons de l’AXS ! C’est probablement la pièce maîtresse de ce nouveau groupe, celle qui a nécessité le plus de travail de la part des ingénieurs. Il partage sa batterie avec son prédécesseur et c’est à peu près tout. Un seul dérailleur conçu pour s’adapter aux transmissions à simple et double plateaux grâce à sa technologie baptisée ORBIT. Un système d’embrayage hydraulique permet une tension optimale de la chaîne en limitant les sauts de chaîne intempestifs. Ce système très léger ne nécessite aucun entretien et se révèle totalement silencieux. Il est aussi plus progressif qu’un système classique et facilite le changement de roue arrière.

Entièrement personnalisable via smartphone, le dérailleur AXS inaugure aussi de plus grands galets à roulements céramiques.

Le dérailleur avant

Utilisé uniquement dans la version à double plateau (vous comprenez pourquoi), le dérailleur avant du groupe AXS est spécialement conçu pour fonctionner de manière idéale avec les nouveaux développements. Sram a aussi étudié sa géométrie afin d’offrir plus de dégagement sur l’arrière afin d’accueillir des pneus plus larges (vélos Endurance et Gravel).

Le changement de plateau est annoncé comme plus rapide et surtout plus précis et le dérailleur est compatible avec les batteries eTap classiques.

Les étriers de freins

Évidemment deux types d’étriers cohabitent. Des classiques étriers sur jante aux étriers pour disques, les évolutions sont ici moins marquées et plus dans le détail.

Frein sur jante :

La forme globale change peu. Le poids a été abaissé et Sram annonce avoir gagné en aérodynamisme. Une nouvelle branche baptisée AeroLink amplifie le freinage et le détendeur à 4 positions a été revu. Ce nouvel étrier est aussi annoncé comme compatible avec les pneumatiques jusqu’à 28 mm grâce à un dégagement sur le dessus supérieur.

Frein à disques :

Disponibles en version Flat et Post Mount, les étriers sont monobloc pour plus de rigidité. C’est surtout le disque qui évolue avec un nouvel usinage de sa surface, afin d’obtenir un freinage plus silencieux. Sa forme est aussi plus aérodynamique et il est bien sûr homologué UCI avec des bords arrondis non coupants.

Le pédalier

De nombreuses déclinaisons du pédalier AXS existent selon le type de plateau (simple ou double) et l’ajout ou non du capteur de puissance.

On peut retenir que les plateaux sont monoblocs et que le capteur de puissance (le cas échéant) fait partie intégrante de ceux-ci. En cas de changement de plateaux, c’est donc l’ensemble qu’il faudra changer. Rassurez-vous, Sram annonce une durée de vie de 100 000 km pour ses plateaux. Bon point, le capteur de puissance ajoute seulement 25 grammes à l’ensemble.

Une version Aéro est aussi disponible pour les machines de contre-la-montre. Les nouvelles combinaisons de développements assurent des changements de vitesses plus précis et rapides tout en simplifiant le choix de développement. On passera plus de temps sur le grand plateau, profitant mieux des 12 vitesses offertes par la nouvelle cassette, selon Sram.

Le capteur de puissance repose toujours sur la technologie Quarq. Le circuit de mesure a été revu en profondeur afin d’obtenir plus de précision dans la mesure de puissance (annoncée à +/- 1,5 %). La mesure est effectuée sur les deux jambes et les mises à jour se feront via connexion Bluetooth sur l’application AXS.

La cassette

Baptisée XG-1290, sa conception est toujours monobloc, en acier. Particularité, Sram abandonne le corps de cassette HG au profit du XDR déjà utilisé en VTT. Un nouveau corps de cassette légèrement plus large qui sera donc obligatoire pour utiliser le nouveau groupe Sram AXS.

Les dentures :

10-26 : 10, 11, 12, 13, 14, 15, 16, 17 19, 21, 23, 26

10-28 : 10, 11, 12, 13, 14, 15, 16, 17, 19, 21, 24, 28

10-33 : 10, 11, 12, 13, 14, 15, 17, 19, 21, 24, 28, 33

La chaîne

Totalement nouvelle, la chaîne AXS est plus fine et plus légère et voit – selon Sram – sa résistance augmenter. L’espace entre les maillons externes a été augmenté, et comme les frottements diminuent, la chaîne se montre plus silencieuse.

Vous aurez remarqué que sa partie haute est complètement plane. Techniquement cela s’explique par le fait que les maillons sont plus fins et Sram les a renforcés en ajoutant de la matière à cet endroit. Un nouveau maillon connecteur est créé pour l’occasion, le « Flattop Powerlock ».

Les tarifs :

-Double route, freins à disques avec capteur de puissance : 4 118€
-Double route, freins à disques : 3 618€
-Double route, freins à patins avec capteur de puissance : 4 018€
-Double route, freins à patins : 3 518€
-1 x freins à disques avec capteur de puissance : 3 668€
-1 x freins à disques : 3 168€
-1 x Aero, freins à disques avec capteur de puissance : 3 764€
-1 x Aero, freins à disques : 3 264€
-1 x Aero, freins à patins avec capteur de puissance : 3 368€
-1 x Aero, freins à patins : 2 868€
Renseignements : sram.com 

Share This