Les 13 parcours permanents sur les routes de l’Ardéchoise

Rédigé par :

Publié le

Sur les routes de l’Ardéchoise regroupe 13 parcours permanents de 85 à 620 kms, un descriptif par parcours intégrant une carte et des éléments sportifs et touristiques.

Le doux : 85 km - D : 1525 m

C’est une boucle parfaite de mise en jambes au départ du village phare de l’Ardéchoise, Saint Félicien avec des points de vue exceptionnels sur les sucs du Massif central et les sommets alpins.
Ses 85 kms ne sont pas faits que de douceur à l’image de ces paysages de l’Ardèche verte et de cette surprenante et fraîche vallée du Doux. De villages typiques, Pailharès, Nozières, Lamastre, en bourgs féodaux, Désaignes, Labatie d’Andaure, deux cols réservent de belles surprises. L’ascension du second, permettant de rejoindre le village de Lalouvesc à plus de 1000 m d’altitude après 5 kms de montée et quelques sympathiques passages à 8%, est une véritable performance.

Les Boutières : 125 km - D : 2400 m

La haute vallée de l’Eyrieux se mérite entre paysages grimpants jusqu’à en devenir montagnards et villages au riche passé industriel. Depuis Saint-Félicien et le Col des Nonières cet itinéraire rejoint Saint-Agrève, balcon des Cévennes à 1088 m d’altitude. C’est un condensé d’Ardèche entre paysages de cultures en terrasses, moulinages, plateaux granitiques, devenant plus âpres lorsque le sapin prend le relais du châtaignier mais toujours atténués par la douce odeur des genêts environnants.
Et que dire de l’accueil des villages traversés depuis la vallée jusqu’à ceux de la montagne ? Simplement, chaleureux et hospitalier !

La Volcanique : 176 km - D : 3210 m

Peut-être indomptable, à l’image de ces paysages de hautes terres, la volcanique porte son nom à merveille, elle est dans tous les cas à défier ! Une sérieuse performance que cet itinéraire à plus de 1000 m d’altitude pour se mesurer à quelques points culminants d’Ardèche dont le Mont Gerbier de Joncs et les sources de la Loire. Un itinéraire à la beauté à couper le souffle alternant sucs granitiques, coulées volcaniques, lac de cratères, cascades et villages vivants au rythme de la rudesse basaltique et de l’éclat brut de ces grands espaces silencieux.

Sur les routes de l'Ardéchoise

L’Ardéchoise : 220 km - D : 4270 m

La Reine en son domaine. Une course qui est devenue en vingt ans, une légende mondialement reconnue. Alors aujourd’hui à l’assaut de l’itinéraire de sa majesté, de ses 10 ascensions et des superbes paysages traversés alternant vallées et montagnes volcaniques ! Elle est belle, impressionnante et ne se laissera pas dominer si facilement. Elle réserve même quelques redoutables surprises le long de ses 220 kms pour les plus aguerris mais généreuse, elle dévoile des paysages à couper le souffle, une flore rare, des cultures en terrasses et des villages typiques à l’accueil réconfortant et aux tables gourmandes.

Les Sucs : 234 km - D : 4310 m

Toujours plus haut ! L’itinéraire des sucs est le point culminant des Routes de l’Ardéchoise. Des paysages façonnés par le volcanisme, empreints d’une grandeur conférée par d’immenses espaces sauvages, en sont le décor naturel. Un pays rude de montagne qui donne à l’Ardèche, son plus haut sommet, le Mézenc, sa viande réputée qui en porte le nom, le Fin Gras du Mézenc, mais aussi une surprenante pomme de terre, la violine de Borée. Un défi sportif presque d’équilibriste sur la ligne de partage des eaux Atlantique-Méditerranée certes, mais de toute beauté, ponctué de superbes panoramas sur la chaîne des Alpes et de typiques villages montagnards.

L’Ardéchoise Vélo Marathon : 278 km - D : 5370 m

Là, c’est la grande forme qu’il faut avoir et l’entrainement du sportif pour prendre le départ de cette Ardéchoise qui au vu des superlatifs qui la définissent porte à merveille son nom. Elle est tout simplement, la plus dure d’Europe avec ses 16 cols, ses 5370 m de dénivelé sur 278 kms de parcours. Inutile de parler des paysages, ils sont eux aussi à la hauteur du défi. Alors de cols en cols, ce sont les plus beaux et plus hauts sommets d’Ardèche qui se méritent dans des décors naturels grandioses apportant réconfort, encouragement et motivation !

Les Hautes Terres : 346 km - D : 6540 m

Ici volcans et sucs d’Ardèche défient leurs célèbres voisins d’Auvergne. La montagne ardéchoise révèle son versant atlantique, une luminosité d’exception et une nature éclatante pour accompagner les 21 ascensions, pratiquement toutes à plus de 1000 m d’altitude. De redoutables cols mais de magnifiques récompenses : le Mont Mézenc, point culminant d’Ardèche, Sainte-Eulalie au pied du Mont Gerbier de Joncs et premier village sur la Loire. Un arrêt obligatoire sur les rives d’une pépite volcanique, le lac d’Issarlès, lové dans un cratère environné de forêts de sapins et de coulées basaltiques. Du frais, du pur !

Le Tanargue : 386 km - D : 7440 m

Majestueux et d’une rare beauté, ce massif volcanique, déchiqueté est emblématique de ces hautes terres d’Ardèche qui basculent sur les Cévennes. Ici règne l’emblématique châtaignier, les torrents de montagne et de véritables nids d’aigles naturels abritant quelques rares spécimens de rapaces. Et déjà, commence à poindre dans la partie méridionale de l’itinéraire un habitat et une végétation qui annoncent le sud, notamment le village de caractère de Chassiers. Mais attention à ne pas s’alanguir dans cette douceur, un rude retour par les plus hauts cols et sommets d’Ardèche attend les plus aguerris.

La Montagne Ardéchoise : 451 km - D : 8580 m

Elle est belle la montagne Ardéchoise, comme l’a déclaré et chanté le plus amoureux de ses poètes, Jean Ferrat dont l’ombre gigantesque surplombe le bleu du ciel d’Antraigues. Mais retour à la réalité car les très beaux et accueillants villages jalonnant cet itinéraire, ne sont qu’une parenthèse adoucissant un défi qui est certainement le plus extrême de « Sur Routes de l’Ardéchoise ». Une impression de bout du monde aux limites de la Lozère, de forêts impénétrables qu’elles soient de châtaigniers ou de sapins. Mais ouvrant sur de saisissants points de vue et cachant des villages où il fait toujours bon se désaltérer et savourer quelques myrtilles fraichement cueillies !

La Châtaigne : 573 km - D : 10815 m

Un itinéraire coeur d’Ardèche portant le nom du fruit emblématique de ce terroir, la châtaigne et traversant même Privas, capitale du marron glacé. Ici on passe de paysages de montagnes, à l’éclat et à la fraicheur de vallées douces ou encaissées, abritant sources, torrents ou rivières. Tantôt la rudesse, tantôt la douceur de vivre que l’on retrouve dans les villages, leur architecture, les marchés mais aussi dans les spécialités fromagères, charcutières et fruitières sauvages ou cultivées, framboises, myrtilles, châtaignes, pêches... propres à chacun de ses terroirs.

Les Gorges : 604 km - D : 10520 m

Voilà nous y sommes ! Dans les célèbres gorges de l’Ardèche et leur légendaire Pont d’Arc. Ici, « Sur les Routes de l’Ardéchoise » emprunte ces 30 kms mythiques à l’impressionnante et grandiose beauté. Un itinéraire magnifique évoluant entre le granite volcanique et le calcaire méditerranéen, entre sapin, pin, oliviers, lavande, vigne et chant des cigales. Un contraste saisissant depuis les ocres du sud jusqu’aux gris basaltiques de la montagne, sous une lumière intense parfois insolite jusqu’à en ressentir l’éclatante chaleur. Une boucle très technique mais pour laquelle il faut réserver quelques étapes dans les villages qui la jalonnent dont deux classés de caractère et parmi les plus beaux de France : Balazuc et Voguë.

La Méridionale : 619 km - D : 10775 m

C’est la plus grande boucle de « Sur les Routes de l’Ardéchoise », elle se plait à composer avec les départements voisins du Gard, de la Lozère et de la Haute-Loire pour offrir toujours plus de contrastes, de paysages spectaculaires, de villages à découvrir et... de cols à franchir ! Elle est un condensé d’Ardèche entre terres volcaniques, méditerranéennes et cévenoles. Elle est multi colorée au rythme des saisons et de ses produits emblématiques, châtaignes, vins, lavande, fruits, productions fermières de fromages et de charcuteries. Et réserve autant d’accueils chaleureux dans ses fabuleux villages tous empreints d’un charme si authentique à l’image de banne, village de caractère.

L’Ardéche Verte : 160 km - D : 2506 m

Elle est parfaite en « tour de chauffe » avant de se lancer à l’assaut des redoutables cols de montagne des autres circuits. Une réelle mise au vert depuis le village de Saint-Félicien, berceau historique de l’Ardéchoise.
Evoluant le long les vallées de la Cance et de l’Ay, elle est le seul itinéraire à offrir un panorama sur le Rhône et même à le franchir pour un petit tour dans la Drôme. Pays d’inventeurs, entre autres des frères Montgolfier et de leur premier vol en montgolfière à Annonay, de riches témoignages d’un passé industriel notamment autour du papier sont à découvrir. Et, pour les épicuriens, les vignobles traversés sont ceux du Saint Joseph, fleuron des Côtes-du-Rhône septentrionales.

Toutes les informations sur le site internet dédié : http://www.monardechoise.com pour organiser son séjour dans les différents hébergements et son itinéraire avec transport des bagages via l'offre sur les routes de l'Ardéchoise.

Sécurité à vélo : Notions et réflexes !

Le cycliste évolue et partage la route avec les autres vélos, mais principalement les véhicules à moteur.

Quelques règles ou simplement, notions, doivent être respectées et appliquées afin d'améliorer la sécurité de chacun.

Le principe du Tour de France

Le Tour de France est la plus grande épreuve cycliste au monde qui se déroule par étape, sur de longues distances, avec des règles bien définies.

Lire le dossier : Le principe du Tour de France