Un cadre aux lignes tirées d’une machine de compétition. Aérien, beau, léger et technique, le GF Four fait franchement envie, surtout dans sa superbe livrée rouge. Son montage Sram Force le fait plutôt siéger dans la catégorie des machines haut de gamme, alors carton plein pour Rose ?

Un cadre, une ligne !

Un vélo à 2 000 euros qui donne l’impression d’en couter 5 000 ! Voilà le Rose Team GF Four.

Vous connaissiez le Xeon Team CGF, il se voit remplacé par ce Team GF Four. Tout a été revu sur ce vélo dédié à l’endurance. De l’aérodynamisme des tubes au procédé de fabrication du carbone, de l’augmentation du confort à la tenue de route et au gain de poids. Et l’énumération des caractéristiques du cadre ne fait que confirmer cela. Tout juste 900 grammes, fibre haut module, carbone T30 et T40. L’étrier de frein placé sous le boîtier de pédalier permet de dégager complètement l’arrière du vélo et donne un air aérien à la machine. Le collier de serrage de tige de selle intégré dans la ligne du cadre fait aussi son effet, tout comme la livrée rouge du vélo, la finition, le soin apporté à la peinture et le montage simplement impeccables. On a bien affaire à une grande machine ! Si certains sont rebutés par l’achat d’un vélo sur Internet, sachez que Rose garantit ses cadres et fourches six ans pour le premier propriétaire. Et si vous cassez (lors d’une chute par exemple) votre cadre ou votre fourche durant la durée de la garantie, la marque vous propose automatiquement 50 % de remise sur un cadre de gamme équivalente. Pour le reste des composants, on applique la durée légale européenne de deux ans. Rassurant !

Ce nouveau Rose, c’est la parfaite synthèse entre un vélo d’endurance qui ne laisse rien transparaître et fait terriblement envie. Espérons que ce soit aussi le cas sur la route car l’impression laissée par le Team GF Four est parfaite ! 

L’équipement d’un grand

C’est aussi ce qui contribue à donner la sensation d’avoir entre ses mains une machine de plus de 5 000 euros. Notre Rose GF Four est équipé d’un groupe Sram Force qui est le second groupe dans la gamme Sram. Il se place juste en dessous du Red dont il reprend toutes les spécifités techniques. Seuls quelques grammes les séparent. Et autant le dire, le Force est un groupe très léger, il n’a rien à envier à un Dura-Ace, dernière version comprise. Côté fonctionnement, c’est certainement le meilleur compromis de la gamme mécanique Sram. Là où le Red se révélera parfois imprécis ou « fragile », notamment en cas d’utilisation intense, le Force lui se montre toujours à la hauteur. Et côté ergonomie, le Sram fonctionne selon le principe du Double Tap, un levier pour deux actions. Très rapide, ce système propre à Sram a l’avantage de se montrer simple à l’usage et performant, une fois saisies ses subtilités. Un groupe haut de gamme donc qu’on place nettement au-dessus d’un Ultegra pourtant proposé au même tarif.

Les composants de direction sont des Ritchey aluminium. Simples, ils sont parfaitement étudiés et bénéficient d’une ergonomie juste. Le cintre compact offre une prise en main mains en bas facilitée grâce à son retour long. Quelques mots sur le ruban de cintre de belle facture. À ce niveau de prix, chaque détail a son importance. De quoi se sentir bien sur un vélo… Quant à la potence choisie par Rose, c’est un très bel objet qui parfait bien la ligne de ce vélo. Les vis de serrage du capot inversées sont du plus bel effet. Concernant sa rigidité, rien à dire.

Même commentaire pour la tige de selle en carbone de la marque. Son diamètre de 27,2 mm apportera du confort tandis que son réglage est simple et précis. Autre très bon point pour l’assise, une Selle Italia Flite. Avec sa dernière génération, Selle Italia a transformé une selle d’origine plutôt dure et destinée aux coureurs en une assise apte à convenir à un plus grand nombre. L’essayer c’est l’adopter ! Un vélo de qualité passe obligatoirement par un train roulant de qualité. Ici ce sont des DT Swiss P1750 Spline. Avec un peu plus de 1 550 grammes sur la balance, leur jante large et aérodynamique et leurs moyeux de grande qualité (à rayons droits), elles devraient garantir rigueur de comportement et facilité d’usage. Les roues aluminium dans les 1 500 grammes se montrent bien souvent très performantes. Et Rose a choisi de chausser les roues DT par des pneumatiques Continental Grand Prix 4000 SII. Parfait !

Sur la route

Qu’est-ce qu’on se sent bien sur ce vélo ! À peine réglé à mes côtes, il m’a déjà adopté. À basse vitesse, il se montre rassurant, très facile d’accès et agréable. Réactif aussi, il réagit au moindre coup de pédale. Le confort de la selle est indéniable, tout comme le toucher du ruban de cintre très agréable. C’est par le contact avec les divers points d’appui d’un vélo que l’on se fait une première impression, positive ou négative. Vous comprendrez donc qu’ils sont très importants lors de l’achat d’un vélo ! Pour les cyclistes légers comme moi, la rigidité du vélo est parfaite. Les plus lourds percevront peut-être un manque de tenue des roues qui pourraient s’avérer un poil « légères », encore faudra-t-il vraiment leur tirer dessus. Quelques mots sur le groupe Sram Force qui m’a parfaitement convaincu. Je trouve son fonctionnement irréprochable, au contraire de son grand frère Red qui, bien que plus léger, se montre quelquefois hésitant.

Une question de rigidité des matériaux, quand l’allègement devient parfois improductif. Donc concernant le Sram Force, vous pouvez foncer, c’est un excellent groupe haut de gamme. Sur le plat, le Team GF Four évolue avec facilité et douceur. Il n’oublie quand même pas de se montrer vif et réactif sur les changements d’allure et se contente bien de n’importe quel braquet. Et c’est globalement cette sensation qui prédomine, même en côte. Les côtes où l’on jouit de la légèreté de la machine qui peut s’exprimer ainsi pleinement. À aucun moment je n’ai le sentiment d’avoir affaire à un vélo bridé. Non, chaque composant fait son travail et les roues DT Swiss secondent le cadre à la perfection. L’ensemble est très cohérent et le montage m’a pleinement convaincu. Étonnamment, je n’ai pas eu le sentiment de pédaler sur un pur vélo d’endurance. Rose le définit comme un Granfondo (c’est écrit sur le cadre) et c’est exactement ça, à mi-chemin entre les deux genres, le Team GF Four n’oublie pas l’efficacité avec un rendement et un confort de premier ordre. Finalement, c’est bien ça l’esprit Granfondo !

Rose Team GF Four – 6,9 kg – 2116 euros – www.rosebikes.fr