Véritable fer de lance, l’Axxome 350 est le vélo le plus vendu chez Origine. Franchement renouvelé cette année, il reprend les nouveaux traits de son grand frère, le RS2 que nous avons essayé il y a quelques mois. Plus orienté cyclosport, le 350 nouveau cru réussit-il toujours à convaincre autant ?

L’Axxome, une belle histoire

Une belle histoire commencée il y a quelques années maintenant, en 2013. Et s’il est désormais très courant de croiser un Origine dans les pelotons cyclosportifs français, un modèle a la vedette. C’est l’Axxome.

En véritable Porsche 911 du constructeur, il se décline désormais à toutes les sauces, mais sa version 350 reste la plus appréciée. Destiné à convenir à un très large panel de cyclistes, il sait se montrer confortable, léger et facile à utiliser. Si sa fibre Toray lui confère un rendement de très bon niveau, on peut imaginer qu’il a encore progressé avec cette nouvelle génération. La ligne du cadre ne chamboulera pas les processeurs de l’ancien Axxome, Origine a conservé une allure classique tout en rendant son nouveau cadre légèrement saillant selon l’angle d’observation. De loin on pourrait même les confondre et pourtant, absolument aucune pièce de carbone n’est identique. Tout est nouveau.

À commencer par la géométrie qui évolue avec une douille de direction légèrement plus courte (sauf sur les grandes tailles), elle se montre donc plus compacte et plus sportive. Le but avoué par la marque est d’obtenir un comportement plus stable et plus précis, ce qui, il faut le reconnaître, manquait un peu au précédent Axxome qui était avare en retour d’informations.

La fibre de carbone provient toujours de chez Toray, l’un des plus grands fabricants du secteur avec de la T800 unidirectionnelle couplée à de la M40 tissée 3K aux endroits stratégiques, tels que le pédalier ou la douille de direction. Comme sur le RS, Origine a fait évoluer le triangle arrière CCT vers le CCT+. Alors qu’auparavant les bases et les haubans étaient constitués d’une seule partie « rajoutée » au reste du cadre, désormais les fils de carbone viennent aussi encercler le tube de selle à la jonction supérieure afin d’offrir une tenue encore améliorée et un confort renforcé grâce à une meilleure dispersion des vibrations. Pour rappel, la tige de selle passe désormais à 27,2 mm de diamètre et son serrage se fait toujours par un collier. Une intégration du serrage dans le cadre devrait arriver d’ici un à deux ans.

On apprécie le nouveau passage des gaines à l’intérieur du cadre, très bien conçu et qui évite aux gaines de venir frotter et d’abimer la peinture ou d’engendrer des vibrations désagréables. Parlons peinture… Origine propose un configurateur qui permet de choisir à la fois le montage de son vélo et sa couleur. Baptisé Colors on demand, Origine est capable de reproduire n’importe quelle teinte existante. De quoi assortir votre vélo à votre voiture…

Côté service, l’achat d’un vélo par Internet ne doit plus vous effrayer, nous avons des retours excellents sur la marque qui se montre très réactive pour intervenir en cas de problème sur le montage d’un composant. À ce propos, sachez par exemple qu’une erreur de taille de cintre ou de potence vous permet, un mois après la livraison de votre vélo, d’échanger gratuitement le composant fautif. Elle est pas belle la vie ?

Un groupe qui fait le job, des composants qui apportent de l’efficacité

Comme tous les vélos Origine sont disponibles en montage à la carte, nous avons finement sélectionné chaque composant de ce vélo pour optimiser son rendement tout en ne grevant pas trop le portefeuille. Le résultat est le montage du tout nouveau groupe Shimano 105. Le 105 c’est le premier groupe « sérieux » chez Shimano. S’il représente toujours l’entrée de gamme chez le manufacturier nippon, sa prestation globale ne fait qu’augmenter de génération en génération et son fonctionnement a énormément progressé. Il n’y a que sur le critère du poids que le 105 reste en dessous d’un Ultegra ou un Dura-Ace. Pour le reste…

Origine est fidèle aux composants Ritchey, on retrouve dès lors cintre, potence et tige de selle de la gamme WTD en aluminium. Des composants bien conçus qui offrent une excellente ergonomie. Côté assise, nous avons choisi la Selle Italia Novus, mais ce choix personnel pourra être modifié grâce au configurateur en ligne.

Allez, on vous garde le meilleur pour la fin : les roues. Il faut bien se faire plaisir… Les Mavic Ksyrium Pro carbone sont d’ordinaire l’apanage de vélos bien plus couteux et on les retrouve sur ce vélo grâce à la bonne volonté d’Origine qui n’hésite pas à monter un train roulant haut de gamme sur un vélo au tarif contenu. Oui, on peut tout avoir !

À l’épreuve de la route

Ma position parfaitement réglée, je retrouve exactement le même ressenti qu’avec le top de gamme Axxome2 RS. Pour cause, la géométrie est identique. Ici le vélo est légèrement plus lourd (montage oblige) mais les sensations sont celles d’une machine haut de gamme. Surprenant !

Le groupe Shimano 105 ne mérite que des éloges. Cette nouvelle version a tout pour plaire. Une ergonomie parfaite et un fonctionnement parfait. Son tarif très bien placé en fait une référence. À se poser la question de l’utilité de l’Ultegra…

Je sens tout de suite que les roues Mavic transfigurent le comportement du vélo. On est à mille lieues des habituelles machines à ce niveau de tarif qui doivent composer avec un train roulant en aluminium, lourd et complètement amorphe. Au contraire, les Ksyrium Pro carbone donnent des ailes à l’Axxome 350 et cela dès les tout premiers tours de roue. D’où l’importance de bien choisir ses roues ! Le confort a toujours été un point fort chez Origine, avec des vélos tolérants qui ne malmènent pas le cycliste. C’est encore le cas, malgré une réactivité supérieure qui visiblement n’altère pas le confort. En tout cas, à basse vitesse.

En haussant le rythme, le 350 répond comme un vélo haut de gamme et, vraiment, le fonctionnement du groupe 105 m’a bluffé. L’ensemble est très cohérent et fait preuve d’une très belle efficacité. Évidemment les roues Ksyrium manquent un peu d’aérodynamisme au-dessus de 40 km/h, mais dans les bosses toutes leurs qualités peuvent s’exprimer.

Et ces qualités secondent le cadre qui en redemande. Je pourrais presque avouer que le nouveau 350 est quasiment au niveau de l’ancien Axxome RS tant le rendement de mon vélo d’essai est élevé. Quel que soit le braquet utilisé, il se montre à l’aise même lors de grosses relances où il ne s’affaisse absolument pas. À ce propos, la nouvelle géométrie change vraiment la donne, procurant le sentiment d’avoir une machine plus réactive, à n’importe quelle vitesse. Si visuellement le nouvel Axxome 350 ne change pas fondamentalement, une fois en selle c’est tout autre chose. De pur cyclo, il accède à des sphères de rendement qui lui étaient autrefois inconnues.

Même chose en descente. Je reprochais au modèle précédent sa direction quelquefois floue, notamment sur de rapides changements de direction, c’est désormais de l’histoire ancienne. Le freinage Shimano-Mavic se montre aussi très performant, seul bémol, les patins jaunes marquent rapidement les jantes…

On ne peut que le recommander

L’Axxome 350 version 2 évolue tout en douceur. Sa nouvelle géométrie lui apporte une tenue de route sensiblement améliorée et un comportement encore plus facile à apprivoiser. Sa rigidité est toujours sans faille et son confort parfaitement étudié. Comment ne pas le recommander ? D’autant plus que son montage à la carte et son incroyable choix de personnalisation des couleurs sont toujours au programme ! Une machine irréprochable.

Poids : 7,3 kg – Tarif : 2772 euros – Renseignements : www.origine-cycles.com 

Share This