Campagnolo Ekar AD

Merckx seul au monde !

par | Juin 17, 2020 | Les champions des champions

Le vote des lecteurs de Top Vélo est sans appel. Eddy Merckx, avec plus de 50% des suffrages, est élu Champion des Champions. Alors qu’il célèbre aujourd’hui son 75ème anniversaire, le « Cannibale » se retrouve littéralement seul au monde devant Bernard Hinault et Fausto Coppi. Un triomphe à la fois logique et romantique qui fait la part belle aux attaquants et aux rebelles.

Côté lecteurs comme côté rédaction, Eddy Merckx est le grand triomphateur de l’élection du Champion des Champions de Top Vélo. L’immense champion belge fait l’unanimité. Son élection comme Champion des Champions apparaît même comme un véritable plébiscite tant est grande son avance face à ses principaux concurrents, Fausto Coppi et Bernard Hinault. Tout sauf une surprise.
Alors qu’il célèbre ce jour son 75ème anniversaire en toute simplicité dans sa demeure familiale de Meise, le Cannibale remporte donc une 626ème victoire symbolique qui s’ajoute aux 625 déjà présentes à son incroyable palmarès. « Que l’on imagine l’inimaginable » dit de lui son ami Ugo De Rosa. « Eddy ce n’est pas un coureur, ce n’est pas un champion, c’est un extraterrestre avec 525 victoires sur route, 98 sur piste et 2 en cyclo-cross. Des chiffres qui me donnent le vertige. Il est le cyclisme à lui tout seul. Je vais l’appeler pour le féliciter. Mais pas aujourd’hui. Je vais attendre demain pour ne pas le déranger en plein anniversaire. »

LE CHAMPION DES CHAMPIONS

Merckx triomphe donc devant Bernard Hinault et Fausto Coppi. Là aussi pas de surprise. Les deux champions sont assez nettement second et troisième d’un classement où Jacques Anquetil, troisième pour nos journalistes, ne figure qu’en huitième position pour les lecteurs. A croire que celui qui fut le premier champion à triompher dans les trois grands tours est oublié du public. Un comble pour le plus grand rouleur de tous les temps, vainqueur à 18 ans d’un mémorable Grand Prix des Nations 1953 sur 140 kilomètres. Un épreuve mythique considérée alors comme l’officieux mondial du chrono. Un comble aussi alors que l’on doit se souvenir que le Campionissimo l’avait désigné comme son héritier. Et que pour son neuvième et dernier Grand Prix des Nations en 1966, Maitre Jacques l’emportera avec deux minutes d’avance sur Gimondi et trois minutes sur un certain…Merckx.
Notre sélection, fruit d’une longue réflexion de la rédaction, comportait 12 noms + 1.
Gino Bartali, Fausto Coppi, Louison Bobet, Jacques Anquetil, Felice Gimondi, Eddy Merckx, Bernard Hinault, Laurent Fignon, Greg LeMond, Miguel Indurain, Alberto Contador, Chris Froome et…Lance Armstrong, le maudit.
Gino le Pieux, avec ses deux Tours de France remportés à dix années d’intervalle. Mais aussi ses trois Tours d’Italie et ses deux Tours de Suisse.
Fausto le Campionissimo, avec ses deux Tours de France, ses cinq Tours d’Italie, son Record de l’heure, son titre de Champion du Monde et son incommensurable propension à réaliser des exploits mémorables.
Bobet la Classe, et ses trois Tours de France remportés successivement.
Anquetil donc, prodigieux rouleur et vainqueur de cinq Tours de France, de deux Tours d’Italie et d’un Tour d’Espagne. Sans oublier ses performances dans le Record de l’heure et même dans les classiques.
Felice le Messie que toute l’Italie attendait depuis Coppi. Vainqueur glorieux d’un mondial et des trois grands tours.
Merckx, le Cannibale, et son inimaginable palmarès où figurent notamment cinq Tour de France et cinq Tours d’Italie. Et un formidable record de l’heure en plus d’une pleiade incroyable de classiques historiques.
Hinault, le blaireau, guerrier tout terrain qui peut s’enorgueillir de cinq Tours de France et de trois Tours d’Italie.
Fignon le Magnifique, superbe athlète qui va moderniser l’image du champion cycliste. Lui qui s’imposera aussi bien sur le Tour que sur le Giro.
Greg l’Américain, qui ouvre le nouveau Monde au vélo.
Le Roi Miguel et son style impérial avec cinq Tours de France, deux Tours d’Italie et un record de l’heure.
Alberto le Pistolero, grimpeur hallucinant et vainqueur de deux Tours de France, de deux Tours d’Italie et de trois Tours d’Espagne.
Froome le Kenyan blanc, avec quatre Tours de France, deux Tours d’Italie et un Tour d’Espagne.
Lance Armstrong et ses scandales, enfin. Avec sept victoires dans le Tour de France, toutes rayées des tablettes par l’UCI. Comble de l’hypocrisie ou juste sentence ?

Le classement des lecteurs de Top Vélo

1er : Eddy Merckx
2ème : Bernard Hinault
3ème : Fausto Coppi
4ème : Miguel Indurain
5ème : Alberto Contador
6ème : Greg LeMond
7ème : Gino Bartali
8ème : Jacques Anquetil
9ème : Laurent Fignon
10ème : Felice Gimondi
11ème : Chris Froome
12ème : Louison Bobet

Le classement de la rédaction de Top Vélo

1er : Eddy Merckx
2ème : Fausto Coppi
3ème : Jacques Anquetil
4ème : Bernard Hinault
5ème : Miguel Indurain
6ème : Gino Bartali
7ème : Louison Bobet
8ème : Alberto Contador
9ème : Chris Froome
10ème : Greg LeMond
11ème : Felice Gimondi
12ème : Laurent Fignon

Nous avons volontairement mis Lance Armstrong hors classement. Même si son total de voix l’aurait classé en 5ème position.

DES CADEAUX POUR LES VOTANTS !

Cinq cadeaux seront attribués par tirage au sort entre les votants pour cette élection.
Un maillot Campagnolo Collector spécialement dédicacé par Valentino Campagnolo en personne.
Un casque Ekoi pro de l’équipe AG2R La Mondiale signé par Olivier Naesen.
Trois livres « Coppi par Coppi » dédicés par Faustino Coppi et Salvatore Lombardo.

Le nom des gagnants sera communiqué sur la page Facebook de Top Vélo. Les gagnants seront avertis directement par mail.

Share This