Campagnolo Ekar AD

Hutchinson sort un nouveau pneu Gravel pour les terrains difficiles : le Tundra 

par | Mar 22, 2022 | Gravel, Les essais

Si la gamme du manufacturier français comporte déjà deux modèles, l’Overide et le Touareg, celle-ci vient s’enrichir d’un tout nouveau pneu destiné aux terrains difficiles. Celui-ci bénéficie de certaines technologies issues du monde VTT. C’est le tout nouveau Tundra.

Dans l’ordre, l’Overide est destiné à une pratique vélotaf et est capable d’évoluer sur des sentiers praticables. Le Touareg offre la possibilité de rouler sur une multitude de terrains en priorité par temps sec. Le nouveau Tundra affrontera sans problème les terrains boueux et rocailleux. En somme, comprenez qu’il vous emmènera partout là où vous souhaitez aller avec votre Gravel, sans avoir à vous soucier du pneu adapté : il l’est.

Fulcrum Racing

Un pneu d’aventure

La grande expérience d’Hutchinson dans le VTT profite pleinement à ce nouveau profil venant compléter le très polyvalent Touareg. Le dessin des crampons a été longuement étudié pour offrir une grande motricité sur terrains souples et gras. Son volume important d’accroche permet entre autres d’optimiser le grip tant à plat qu’en courbe et offre d’excellentes performances au freinage. Le tout en conservant une surface centrale roulante agréable pour les segments sur route entre deux sentiers. De par son ADN de baroudeur, le plus grand atout de ce pneu est sa construction Tubeless Ready qui permet d’optimiser l’accroche et le confort à basse pression. Côté fiabilité on retrouve le renfort intégral Hardskin Hutchinson.
Le poids reste contenu avec 490g en 700×40, tandis que le 700×45 plus massif s’affiche à 580g. La version Tan est fabriquée en France et bénéficie du renfort Hardskin. La version noire a un renfort classique et n’est pas fabriquée en France.
Fulcrum Racing

« Chez Hutchinson, nous avons initié il y a quelques années notre gamme Gravel avec l’Overide. L’objectif était alors de développer un pneu roulant qui permettait de sortir de la route.
Au fil des ans, les sections se sont élargies, les profils sont devenus plus agressifs. Après la sortie du très polyvalent Touareg, l’objectif du développement du Tundra était d’étoffer la gamme pour couvrir toutes les facettes du Gravel : roulant, sec, rocailleux mais aussi humide, meuble voir boueux. »

Fulcrum Racing

À l’essai

Si le Tundra comporte de larges crampons (assez souples au toucher) sur les côtés, la bande de roulement comporte un sens de rotation et est bien plus « lisse ». C’est ce que je ressens en partant et en évoluant sur l’asphalte. Le vélo roule facilement et je ne sens pas de gros bruits de roulements comme avec certains pneus conçus pour la boue. En danseuse ou assis, gonflé à 2,5 bars, les pneus ne se déforment pas trop et permettent d’atteindre les 30 km/h sans trop dépenser d’énergie.
Dès que je bifurque dans un chemin je sens immédiatement le fort pouvoir de traction des Tundra. Sur un parcours que je connais bien et où je suis passé avec une multitude d’autres gommes, les Hutchinson se distinguent sur ce point. Il est tout à fait possible de relancer sans crainte de perte d’adhérence, de l’avant ou de l’arrière.
Dans les passages rocailleux, les gros crampons sur les flancs jouent leur rôle et se déforment afin d’apporter de la traction. Cela occasionne comme un bruit de ventouse, assez perceptible. La gomme (deux densités) est en effet tendre sur cette partie du pneumatique.
La traversée d’une rivière dont le sol est rocailleux me permet de constater la bonne adhérence sur sol détrempé. Notamment au niveau de la roue avant qui ne glisse que très peu lors du freinage. Le vélo reste contrôlable et encore une fois les gros crampons latéraux font leur travail, passant d’une pierre à l’autre.
La résistance à la crevaison m’a semblé excellente. Les pneus essayés en version Tan bénéficient du renfort Hardskin déjà présent sur certains modèles VTT. J’ai essayé de crever et je n’y suis pas arrivé. Pas de coupures sur les flancs dans les pierres et pas de perforations en passant dans des ronces à plusieurs reprises, même de manière exagérée. Soit de la chance, soit un pneu très costaud !
Fulcrum Racing

Un sans fautes !

Essayés dans toutes les conditions, ces pneus nous ont enchanté. En plus de répondre à leur cahier des charges, c’est à dire être capables de rouler sur de mauvais terrains et dans la boue, les Tundra roulent plutôt bien sur asphalte. En tout cas largement pour envisager de les choisir pour rouler tout le temps. Évidemment le choix des Tundra a un intérêt si vous pratiquez des chemins difficiles ! Avec leur fabrication française et leur masse contenue, on peut dire que c’est un sans fautes d’Hutchinson !

Poids : 490 grammes en 700×40 et 580 grammes en 700×45

Share This