Campagnolo Ekar AD

Heroïn HR Disc

par | Juil 12, 2019 | Le Supertest

L’essai du premier modèle HR à freinage patin avait ré-ouvert la voie des vélos d’art. Si beau qu’on ose les toucher, si précieux qu’on ose les enfourcher. Sublime dans un salon, le HR Disc s’annonce aussi comme ultra performant sur la route. Et ça c’est une révolution !

Le disque version Heroïn

Même surprise, pourtant deux années sont passées. Le vélo est arrivé à la rédaction, je l’ai déballé (même son emballage est magnifique), je me suis assis et je l’ai regardé. Longuement.
Détaillant ses traits, ses arrêtes et ses courbes comme s’il s’agissait d’une belle automobile.
Je suis pourtant à la rédaction et ce que je regarde depuis de nombreuses minutes n’est qu’un vélo. Mais quel vélo !

Le vélo Heroïn conçu pour être beau

Et c’est le cas tant le HR Disc redéfinit les traits habituels des machines de course. Si vous êtes habitués aux vélos bariolés de couleurs vives et aux arrêtes tranchantes, le Heroïn vous étonnera par sa relative sobriété.
La justesse de ses traits surprend. Tout est à sa place, sans fioriture. La marque ne fait pas parti des constructeurs qui en font trop et se perdent dans la complexité.
Heroïn laisse une trace et pas n’importe laquelle. Une chose est certaine, une telle machine ne vieillira pas, sa ligne restera toujours une référence.
Idées d’aérodynamisme sur un cadre de montagne, alliance entre classicisme et modernité, le HR est un mélange des genres, parfaitement réussi.

Le vélo Heroïn conçu pour être bon

Les modifications techniques sont nombreuses, et si le HR conserve les traits qui ont fait la réussite des premiers modèles, il évolue en profondeur. De par l’adoption du freinage à disque, mais aussi par le besoin d’accroissement de la rigidité (ce qui n’était pas le point fort auparavant). Le lay-up est donc totalement différent (la marque ne communique pas sur la nature exacte de la fibre utilisée) et on remarque tout de suite que l’Heroïn fait plus « solide ». Les tubes ne s’écrasent plus à la main comme sur les premiers modèles.
Je l’ai écrit plus haut, la ligne générale est identique mais les changements sont nombreux. Par exemple la fourche n’est plus ouverte au niveau des fourreaux ou encore le serrage de tige de selle a évolué. Le cheminement des gaines hydrauliques est totalement intégré et le nouveau poste de pilotage est bien différent, même si encore une fois on ne s’en rend pas forcément compte au premier regard. Au toucher par-contre c’est un autre monde, la rigidité est bien là !

Le revêtement type balle de golf reste, c’est la marque de fabrique des vélos Heroïn. Censé apporter un gain aérodynamique, on imagine qu’ici le but est surtout esthétique. Mais cela peut permettre de gagner quelques watts sans avoir à transformer la ligne du HR en pur vélo aéro, tant mieux.
La fabrication est toujours italienne et la conception entièrement française. Construction stratifiée (tube to tube) qui permet d’opter pour du sur-mesure. Les tubes sont placés sur un marbre et reliés à l’aide de bandelettes de carbone savamment orientées. La qualité de finition et de peinture est évidemment au plus haut niveau. Simplement parfait !

Le Sram AXS en point d’orgue

Heroïn propose plusieurs types de montages, du Shimano Ultegra en passant par le Dura-Ace, le Campagnolo Super Record et évidemment le tout nouveau Sram Red eTap AXS. Un groupe Campagnolo Super Record qui conviendrai parfaitement à l’image très haut de gamme que cherche à donner Heroïn. On se demande pourquoi le choix est souvent fait de choisir d’équiper un vélo de haut niveau de composants haut de gamme mais de relative grande diffusion…
En tout cas le nouveau AXS fait fureur ! Son fonctionnement sans aucun fil est toujours novateur mais même si cette dernière version améliore considérablement l’efficacité de son freinage disque, (sans égaler cependant celle de Shimano et Campagnolo) il reste assez bruyant. Bref un groupe très techno !
Le poste de pilotage est superbe. Conçu spécialement pour ce vélo il s’intègre admirablement à la ligne et les anciens problèmes de rigidité sont définitivement réglés. En effet, nous avions reçu l’année dernière un prototype dont la rigidité était très douteuse. Ce modèle nous a convaincu à 100% tant au niveau de sa finition que de son ergonomie et de son comportement. Et il faut bien avouer que ce combo cintre/potence monobloc parachève le vélo avec maestria !
La tige de selle est simple et de petit diamètre. 27,2 mm exactement qui devraient préserver autant le confort que l’aérodynamisme. Son serrage est totalement intégré (sous le tube supérieur).
Le train roulant est confié à DT Swiss. La marque Heroïn nous a partagé son souhait de nous faire essayer le vélo avec des Lightweight mais pour des raisons de délai les DT officient. Ça n’est pas un problème car elles sont excellentes sur tous les terrains, même s’il faut l’avouer, les Lightweight ajoutent une belle part de rêve.

Sur la route

Ayant gardé en tête et dans mes jambes tous les souvenirs des premiers vélo Heroïn, je sens tout de suite que le comportement du HR Disc n’a plus rien à voir. Si j’écrivais en 2017 que le vélo Heroïn avait « toute sa place dans un salon », le modèle à disque 2019 est totalement différent. Il a plus que jamais sa place sur l’asphalte. Précis, rigide et réactif. C’est un jouet qui s’annonce très performant.
Et je m’empresse de vérifier cela sur terrain plat. Là où le modèle originel était franchement mou, le HR Disc ne bouge pas. Mais il pardonne. Par exemple dans un faux-plat abordé avec un trop grand braquet je ne me retrouve pas planté. Même chose dans une côte abordée un peu mollement. Lorsqu’il s’agit de relancer l’allure je trouve ce vélo vraiment très efficace.

Mais sincèrement c’est en montée que j’ai pris le plus de plaisir avec ce vélo. Premièrement son poids contenu se ressent tout de suite dès lors que la route s’élève. Ensuite on peut choisir d’évoluer soit en danseuse avec du braquet en balançant le vélo et en profitant de sa bonne rigidité, soit assis en cadence en profitant de sa facilité. Placer une attaque est un jeu d’enfant, conserver l’allure aussi, si on est un minimum entrainé. Je n’ai aucune hésitation à affirmer que le Heroïn HR Disc est la parfaite machine pour escalader les longs cols.

Et aussi pour les descendre. La géométrie sécurisante permet quand même de s’amuser avec le vélo. Bien aidé par son freinage à disque il est vrai. Aller chercher le point de corde se fait naturellement et on place la roue avant au millimètre. Un mauvais point sur le freinage disque Sram qui, s’il se montre évidemment (encore heureux !) plus efficace qu’un freinage sur jante mais occasionne des bruits parasites dès lors qu’on entame une vraie descente. J’entends par là deux ou trois courbes et ça siffle, ça broute occasionnant par la même occasion des tressautements dans la direction. Désagréable. Les concurrents Shimano et Campagnolo font bien mieux sur ce point !

Heroïn, enfin une machine au top niveau !

Comme cela fait plaisir !
Retrouver une si belle machine qui révèle enfin une efficacité de premier plan. Cela fait deux ans que nous l’attendions et Heroïn l’a fait en parvenant à atteindre un compromis qui fait du HR Disc une vraie machine de cyclosportif. Un HR Disc apte à être utilisé en compétition sur tous les terrains.

Sur le circuit d’essai Top Vélo

Le temps est estival, pas de vent et une température assez haute, ce qui augure un bon temps pour le HR Disc.

Je me suis toujours senti bien posé sur les vélos Heroïn. Douille de direction plutôt basse, poste de pilotage à l’ergonomie parfaite et géométrie du cadre équilibrée rendent ces vélos très agréables à utiliser. Les composants qui sont judicieusement choisis contribuent à ce sentiment très positif.
Sur le plat je peux mettre le plus grand braquet sans me retrouver avec l’arrière qui chasse à chaque coup de pédale. Au contraire, la rigidité me semble parfaitement maitrisée. Ni trop, ni pas assez. Le confort est toujours très bon même si le vélo est devenu un peu plus dur. La filtration verticale est excellente et le poste de pilotage fait aussi le travail.
À propos du poste de pilotage, je ne peux en faire que des éloges. Je trouve son ergonomie particulièrement réussie et sa rigidité a énormément progressé, rendant le vélo agréable à piloter.
J’arrive ainsi dans la première partie de la côte vers Venasque. Le pourcentage met tout de suite dans le bain avec plus de 10%. Je garde le grand plateau et remonte les vitesses. À mon avis le groupe Sram Red eTap AXS avoue ici ses limites en se montrant bruyant lors des croisements de chaine. Et toujours ce temps de réponse qui agit comme une latence lorsqu’on change plusieurs vitesses d’un coup, à la volée.
Le vélo suit la cadence et les roues DT Swiss (dont je craignais qu’elles se montrent un peu molles) sont parfaitement au niveau. Le couple cadre/roues me semble très cohérent.
Reprise du souffle sur la portion plane avant de réattaquer la plus grosse partie. Deux fois plus longue, ses pourcentages sont de l’ordre de 15%, sans jamais faiblir. Je repasse sur le petit plateau, en essayant de conserver mon allure. J’ai le sentiment d’être monté très vite.
Je repasse sur le grand plateau au sommet. Longue ligne droite et vent de côté. Les roues DT-Swiss sont parfaites dans cet exercice. Leur prise au vent est faible, me permettant de rester concentré sur mon effort.
C’est la première descente, j’arrive très vite dans la grosse épingle à gauche et j’écrase les freins. Le freinage est puissant, mais comme de coutume avec le Sram ça couine dès lors qu’il y a une montée en température. Couinement qui persistera jusqu’à la fin du circuit d’essai…
Dernière montée, à bloc. Sur le grand plateau je m’arrache, en danseuse. La rigidité du poste de pilotage permet de vraiment se saisir du vélo et de le balancer de gauche à droite avec un grand braquet sans aucun ressenti de flottement dans l’avant du vélo.
L’ultime descente me permet de ressentir la totale stabilité du vélo, même par léger vent de côté comme c’est le cas aujourd’hui. Ça ne bouge pas et je suis en pleine confiance.
En quelques mots, je ressors totalement satisfait du HR Disc !

Heroïn HR Disc

%

Plat

%

Montagne

%

Descente

%

Rigidité

%

Nervosité

%

Rendement

  • Plat 75% 75%
  • Montagne 80% 80%
  • Descente 85% 85%
  • Rigidité 80% 80%
  • Nervosité 80% 80%
  • Rendement 80% 80%

Fiche technique

Cadre Heroïn HR Disc (fabriqué en Italie)
Fourche Heroïn Disc
Groupe Sram Red eTap AXS
Roues DT Swiss
Pneus Continental
Cintre Heroïn monobloc carbone
Potence Heroïn monobloc carbone
Tige de selle et selle Heroïn et Selle Italia C59 Carbon

Tenue Katusha
Chaussures Specialized S-Works Exos
Casque Kask Valegro
Lunettes 100%

Tarif et poids

12 290 € – 6,6 kg

Informations : www.heroin-bikes.com

Share This