Fulcrum Racing Zero CMPTZN DB

par | Mai 2, 2020 | Top Wheel

Fulcrum repousse encore plus haut l’idée que l’on se fait de la roue aluminium top de gamme, en dotant sa Racing Zero CMPTZN « competizione » de roulements céramique CULT et d’une nouvelle finition toute noire. Des roues furtives qui se situent au sommet de la performance.

La Racing Zero +++

Quand Fulrum améliore encore la Racing Zero

Alors que la première Racing Zero fut lancée en 2007 (sœur de la Shamal Ultra), et a depuis existé en de multiples versions, cette dernière itération CMPTZN DB est la version ultime du modèle phare de Fulcrum. Une roue qui a bénéficié de toutes les technologies adoptées sur les roues carbone de la marque.

Si la Racing Zero DB pouvait déjà compter sur une masse très légère (pour des roues aluminium) de 1 590 grammes, la CMPTZN DB s’allège encore de 20 grammes. Et comme la Racing Zero DB « classique », la CMPTZN bénéficie d’une construction spécifique pour le freinage disque. Axe de 12 mm surdimensionné, jante de 30 mm et moyeux spécifiques. Des roues conçues pour le disque et taillées pour la performance. Car si le carbone règne en maître dans les pelotons, l’alu n’a semble-t-il pas dit son dernier mot.

Techniquement au top du top

Pour être clair, les Racing Zero CMPTZN reprennent toutes les technologies des Racing Zero et ajoutent une finition entièrement noire et des roulements céramique CULT (identiques à ceux qu’on retrouve sur les Bora Ultra de Campagnolo).

Sa jante aluminium allégée se retrouve usinée et a l’avantage d’avoir une paroi supérieure qui n’est pas percée. Les têtes des rayons sont acheminées à leur emplacement grâce à un aimant (MOMag). Cela permet aussi d’offrir une compatibilité Tubeless sans fond de jante. Enfin la jante est équilibrée pour une dynamique parfaite sans à-coup à haute vitesse. Le rayonnage 2:1 de Fulcrum s’inspire largement du célèbre G3. Afin de contrer les forces opposées du freinage et de la transmission de la puissance tout en préservant la roue du parapluie, néfaste à sa longévité. Le profil est C17, comme l’ensemble de la gamme Fulcrum.

Les moyeux sont en aluminium à l’arrière et en carbone à l’avant. Identiques aux Racing Zero, ils adoptent des roulements céramique CULT. Des roulements huilés et non pas graissés qui assurent une fluidité exceptionnelle. La fixation des disques se fait au standard Center Lock et le corps de cassette est disponible pour Shimano/ Sram 11s, Campagnolo et XDR 12s.

Une fabrication italienne

Si les roues en carbone de la marque (et de Campagnolo) voient leurs jantes fabriquées dans l’usine dédiée de la marque en Roumanie, les roues aluminium sont elles toujours usinées à Vicenza, en Italie.

Au départ, un tube de profilé aluminium qui est entièrement travaillé dans l’usine de la Via della Chimica. Même les « gros » rayons sont fabriqués et usinés spécifiquement, on ne les retrouve sur aucune autre roue.

Sur la route

Nous avons monté les tout nouveaux pneus Michelin Power Competition Tubeless sur ces Racing Zero. Des pneus qui assurent un rendement optimal et une tenue de route exceptionnelle. En manipulant les roues à la main, les roulements CULT sont d’une fluidité incroyable. Si les USB des Racing Zero sont déjà très fluides comparés à des roulements classiques, les CULT sont définitivement bien au-dessus. Une fluidité qui se ressent instantanément, dès les premiers tours de roues et de pédales. Comme si le vélo ne s’arrêtait jamais et continuait sur sa lancée. Les mêmes sensations ressenties que sur les Bora Ultra. Une première pour des roues alu.

En relance sur le plat ou en côte, la rigidité est sans aucun doute supérieure à pratiquement toutes les roues carbone du marché. Il sera impossible de ressentir un quelconque flottement, quelle que soit votre masse. Une rigidité qui, couplée à un excellent dynamisme, ne se montre jamais castratrice. C’est d’ailleurs la surprise car les quelque 1 570 grammes (une faible masse pour des roues alu à disque, mais supérieure de 150 grammes aux références carbone à disque) se font littéralement oublier.

Sur le plat, cette masse supérieure aux roues carbone de 40 mm permet de s’affranchir de la faible hauteur (30 mm) des jantes et offre un comportement surprenant. Il faudra rouler très vite (au-dessus de 45 km/h) pour ressentir un manque d’aéro.

Vive l’alu !

Si les roues en carbone règnent sur l’univers du haut de gamme, il faut reconnaître que l’aluminium n’a pas dit son dernier mot et qu’il ne reste pas l’apanage des roues d’entrée de gamme. Le comportement est tout à fait à la hauteur des roues en carbone et la fiabilité se montrera bien supérieure à la plupart d’entre elles. Enfin la fluidité des roulements CULT place les Racing Zero CMPTZN dans le haut du panier en terme de fluidité de roulement. Bref, des références !

Poids : 1570 grammes
Hauteur Jante : 30 mm
Largeur jante : Externe 23,8 mm et interne 19 mm
Moyeux : Carbone (avant) et aluminium (arrière), roulements céramique CULT
Rayons : Aluminium 2:1
Tarif : 1190 euros la paire

Share This