Felt AR

par | Nov 13, 2020 | Les essais

Felt compte parmi les marques spécialistes des vélos aéros. Et le dernier AR ne fait pas dans la dentelle. On le croirait directement sorti d’un Ironman, mais il est pourtant bien dédié à un usage routier, et Felt annonce même que l’AR est capable d’évoluer sur tous les parcours. Nous l’avons mis à l’épreuve sur des routes très diverses.
Felt AR

L’ivresse de la vitesse

AR pour aéro road

Les ingénieurs Flet sont parti d’une feuille blanche pour la création de ce nouvel AR. Même si on perçoit ici et là quelques traits communs avec l’ancien modèle, celui-ci est totalement nouveau. Plus aérodynamique, la marque l’annonce, mais aussi plus confortable et plus facile à emmener, selon les souhaits des ingénieurs.
Cela commence par la possibilité de monter des gommes jusqu’à 30mm de large. Une évidence étant donné que cet AR n’existe qu’en freinage disque, un freinage qui s’associe volontiers aux pneus plus larges. C’est aussi un moyen d’améliorer le confort et de contrecarrer les effets d’un cadre verticalement très rigide …
Pour parler du confort, Felt a développé une tige de selle (réversible -20 ou 0mm) en deux parties et un insert en caoutchouc qui s’insère entre la tige et le tube de selle.
La tige en deux parties est censée se déformer pour absorber les plus gros chocs tandis que le caoutchouc élimine les vibrations, sur le papier.

Comme je l’ai écrit, si la forme générale peut faire penser à l’ancien modèle, dans la réalité, le design des tubes change totalement pour une forme de type Kam Tail. Bien plus efficace, cette forme très en vogue actuellement permet de diminuer les perturbations par vent de côté.

Felt AR
Felt AR

Poste de pilotage, semi intégration

Felt a choisi de conserver un poste de pilotage semi-intégré, qui « offre plus de flexibilité de réglages pour le positionnement, ainsi qu’une maintenance facilitée et la possibilité de monter le cintre ou la potence de son choix ». 4 longueurs de potence sont disponibles, de 90 à 120 mm. Il est possible d’acheter séparément les longueurs 130 ou 140mm.

Felt AR
Felt AR

Ultegra Di2 et Reynolds AR58

Voilà pour les grandes lignes l’équipement de ce vélo qui se situe au milieu de la gamme AR. Un groupe Ultegra Di2 qui a tout d’un grand, et qui reprend les mêmes technologies que son grand frère Dura-Ace. Son fonctionnement est d’ailleurs identique, seules quelques centaines de grammes les séparent. Les composants sont développés par Felt, j’ai décrit la tige de selle et la potence plus haut. Le cintre est en carbone et fait passer la câblerie. Son méplat sur le dessus est bien adapté à un vélo aéro, mais ceux désireux de monter un cintre classique le pourront. La possibilité de pouvoir régler finement el poste de pilotage est un vrai plus ce type de machine, habituellement cantonnée aux cockpits monoblocs. Les roues sont la principale caractéristique de ce vélo, l’équipement qui va le plus typer son comportement. Et avec quasiment 1700 grammes, les Reynolds AR 58 favoriseront assurément les parcours plat, au détriment de la polyvalence.

Sur la route

Si Felt annonce que la tige de selle du nouvel AR gagne 110% de flexibilité par rapport à l’ancien modèle, ça n’est pas flagrant. En tout cas à basse vitesse je ressens bien chaque caillou, chaque trou qui passe sous ma roue arrière. Une filtration qui ne progresse sensiblement avec l’augmentation de la vitesse. Le vélo rappelle qu’il est une machine de course, ne comptez pas sur lui pour vous préserver. L’inertie du train roulant se ressent à faible allure, mais s’efface passé 30 km/h. Une vitesse minimale pour apprécier ce vélo sur le plat car les Reynolds ont une grosse inertie. Une inertie qui pénalise le vélo dès que la route s’élève. Si les meilleurs vélos aéro parviennent à se jouer des difficultés, ça n’est pas le cas du Felt AR équipé des roues Reynolds. Clairement à la peine, quel que soit le braquet utilisé, dès que la pente dépasse les 5%. Les plus forts pourront passer les courtes montées à bloc, mais les autres subiront. Il est probable que le montage de roues de 40mm, plus légères, change radicalement ce comportement. Et permette de passer sous la barre des 8kg. Je reviens sur le plat où le vélo s’apprécie le plus. Dans les roues à 45 km/h, l’AR donne envie d’accélérer. Difficile de ne pas accélérer à une prise de relai, juste pour le plaisir. Les relances sont fantastiques, c’est le mot. La rigidité de l’ensemble cadre, roues et composants est bien dosée.

Très rapide, mais un tarif élitiste

Indéniablement le Felt est rapide. C’est une pure machine de compétition, plutôt dure et quoi qu’en dise Felt au confort plutôt sommaire. Mais sur asphalte lisse, c’est une arme formidable. Son répondant est ultra efficace et sa rigidité imperturbable. Seul son prix est rebutant, près de 6500 euros (et 8,26 kg) pour notre vélo « milieu de gamme » et 13600 euros pour le top de gamme en Sram Red AXS ! C’est très cher pour un vélo cantonné au plat, du moins dans son montage de série…

Felt AR

Fiche technique

Cadre Felt Aero Road 3.0 carbone TeXtreme
Fourche Felt Aero Road 3.0 carbone TeXtreme
Groupe Shimano Ultegra Di2
Roues Reynolds AR 58 Custom
Pneus Continental GP5000
Cintre Felt carbone semi intégré
Potence Felt carbone semi intégrée
Tige de selle et selle Felt carbone et selle Prologo

Équipement

Tenue Top Vélo
Chaussures Gaerne
Casque Kask
Lunettes 100%

Tarif & poids

6399 €
8,26 kg

Share This