Factor O2 VAM

par | Sep 4, 2020 | Le Supertest

Le Factor O2 VAM fait partie du petit cercle des vélos incroyablement légers. Un cercle très limité où la chasse au moindre gramme de trop ne recule devant aucun sacrifice. Sans que la performance et la rigidité ne soient abaissées selon Factor, pour qui le VAM reste un vrai vélo de course !

La montagne, son terrain

Le Factor VAM est un vélo de rêve. Sans aucun doute possible. Sa ligné aérienne, sa masse incroyablement basse et sa fiche technique en font une machine qui a sa place dans les plus belles collections.
Pourtant il officie aussi au sein du peloton pro et se montre – paraît-il – capable de soutenir le rythme de n’importe quel coureur cycliste…

VAM


Chez Factor, VAM signifie Velocita Ascensionale Media, comprenez vitesse ascensionnelle moyenne. Un nom qui ne trompe pas, vous avez devant vous un vélo conçu pour grimper le plus vite possible. Pour cela l’allègement a évidemment été le principal leitmotiv, mais pas uniquement. La marque a souhaité conserver un comportement « course » avec la possibilité d’être utilisé par les coureurs pros. Et c’est le cas puisque le Factor 02 VAM est présent sur le Tour de France avec l’équipe Israël Start Up Nation.

Un cadre beau, à regarder de près


Le VAM est beau de loin et plus encore de près.
Si à quelques mètres sa ligne fluette laisse penser qu’il est simple de détailler et décrire le VAM, ce sentiment change du tout au tout lorsqu’on s’approche et qu’on commence à apercevoir les lignes et autres couches de carbone à travers le fin vernis. Des centaines de pièces de carbone assemblées tel un tableau de maître pour un résultat époustouflant.
Époustouflant de technique, mais aussi impressionnant de finesse et de sensibilité. Tactilement, le VAM se dévoile. On sent toutes ses formes, on sent la délicatesse, on sent le raffinement. Comme si l’O2 VAM était fragile et frêle.

Rapport poids/rigidité maximal


C’est notamment la fibre Textreme, placée à différents endroits stratégiques, et à une maîtrise totale de l’usage de la résine, qui ont permis à la marque d’abaisser si significativement la masse de son cadre VAM. Une maîtrise de la résine grâce au procédé de moulage EPS, qui utilise des mandrins recouverts de latex : une technique très rare dans le monde du vélo ! Cela permet d’obtenir une surface interne plus propre, plus lisse et de se débarrasser du moindre gramme de résine inutile.

Quelques informations techniques : le boîtier de pédalier est surdimensionné et intègre des gros roulements Ceramic Speed de 30 mm (ce qui oblige à opter pour un réducteur lors du montage d’un axe de 24 mm Shimano) tandis que le jeu de direction est standard en haut avec un roulement d’1 pouce 1/8, mais pas en bas avec un gros roulement d’1 pouce 3/8 !
Les bases arrière sont asymétriques afin d’offrir une transmission de puissance parfaite tout en contenant la masse globale, et le serrage de selle est entièrement intégré, ce qui allège visuellement le cadre tout en améliorant la filtration des vibrations car le serrage s’effectue plus bas qu’avec un collier.
Enfin il est possible de monter des pneus de section jusqu’à 30 mm, ce qui est relativement large !

Intégration pour 2021 !


Notre modèle d’essai est une version 2020, mais le modèle 2021 qui vient d’être dévoilé voit son intégration améliorée. C’est simple, plus aucun câble ou gaine ne passe à l’extérieur du cadre. Une cure de jouvence côté ligne, mais aussi une masse diminuée et un rapport poids/rigidité encore amélioré.
Cela grâce à une nouvelle douille de direction, un nouveau poste de pilotage et un cheminement de la câblerie revu à l’intérieur du cadre.
Factor a profité de l’occasion pour alléger encore un peu le VAM (677 grammes en taille 54). Par exemple, le nouveau système de fixation de la tige de selle permet d’économiser 14 grammes par rapport au modèle qui illustre cet article…

Dura-Ace et Black Inc


Le groupe Dura-Ace s’accorde parfaitement à la ligne du cadre VAM. Très épurée, sa finition noire brillante ne passe pas de mode. Et même s’il sera prochainement remplacé, il reste au top côté fonctionnement, ergonomie, fiabilité et masse.
L’ensemble des composants de ce vélo sont siglés Black Inc. On remarque immédiatement le poste de pilotage, entièrement en carbone et monobloc. Un poste de pilotage conçu pour ce vélo, dont l’ergonomie se montre agréable. Une bonne nouvelle, car il n’offre aucune possibilité de réglage. Le drop est assez court, et associé à une partie basse plutôt longue, on attrape facilement le cintre en position mains en bas.
La tige de selle est aussi une Black Inc. Ultralégère, elle n’oublie pas un réglage simple et précis.

Des roues Black Inc Thirty ultra polyvalentes


Avec leur profil de 30 mm, elles sont l’archétype des roues polyvalentes. Un terme qui convient parfaitement au Factor VAM qui est lui aussi extrêmement polyvalent. Ces roues sont équipées de roulements céramique Ceramic Speed et d’une jante assez large qui permet de monter des pneus Tubeless. Avec 1 475 grammes en version à freinage disque (1 390 grammes en freinage patin), la masse est contenue et permet de ne pas grever le poids du vélo.
Pour les afficionados du moindre gramme superflu, les nouvelles Twenty (1 240 grammes) sont recommandées !

Une précision qui fait des merveilles dans les descentes, les sensations ressenties sont celles d’un vélo au-dessus des 7 kg, ce qui est ici un compliment !

Sur la route

Je me fie toujours à mes premières sensations. On découvre le vélo, ses réactions, sa position, sa légèreté et sa filtration.
Dans le cas du Factor O2 VAM, je sens une machine très légère (évidemment) et très rigide. Pour établir une comparaison directe avec son principal concurrent, le Canyon EVO (maintenant devenu CFR), je trouve le Canyon plus « aérien », et la Factor plus « vélo de course ». La rigidité est omniprésente. Boîtier de pédalier évidemment, mais aussi douille de direction, poste de pilotage et partie arrière du cadre. Le confort est assez viril, d’autant plus que dans l’idée de profiter un maximum du dynamisme du vélo, j’ai bien gonflé les pneus Vittoria Corsa Graphene 2.0.
La surprise vient sur terrain plat. Je « sens » le vélo. Là où d’ordinaire les vélos ultralégers pèchent sur ce terrain, le Factor VAM tire nettement son épingle du jeu. Un plaisir à relancer efficacement, même au-dessus de 40 km/h. Il est sans problème capable de sprinter, sans sentir l’arrière du vélo passer devant. La paire de roues Black Inc Thirty n’est pas étrangère à ce ressenti, et puis avec 6,4 kg mesurés, ceci explique sans doute cette différence de sensation par rapport à des machines de 6 kg et moins.

Lorsque la route s’élève, que ce soit de longues montées ou de courts raidillons, la rigidité reste sensible et perceptible. Plus à l’aise avec un braquet important (ce qui n’est pas pour me déplaire), il faudra tourner les jambes en cas de coup de moins bien. Car le VAM est conçu pour rouler vite, même en bosse.
Un pur régal en danseuse où je balance le vélo énergiquement. Il renvoie la puissance à la route et réagit instantanément à la moindre sollicitation. Assis en arrière sur la selle, je donne un petit coup de pédale et l’avant se soulève.
Malgré sa finesse incroyable, la fourche Svelte fait aussi un travail important. Capable de digérer des jantes encore plus rigides (des 60 mm), elle fait preuve de rigueur et permet de « sentir » la route. Clairement, elle est très précise.

Une précision qui fait des merveilles dans les descentes, les sensations ressenties sont celles d’un vélo au-dessus des 7 kg, ce qui est ici un compliment ! Le freinage disque est impérial (deux disques de 140 mm) et permet de freiner au dernier moment et de resserrer la trajectoire. La seule limite se situe au niveau de l’adhérence des pneumatiques et de votre capacité à repousser « vos » limites.

Le confort est relégué au second plan. Non pas qu’il soit mauvais, mais dans cette configuration, la filtration des vibrations n’est pas extraordinaire. L’ensemble très rigide fait remonter beaucoup d’informations sur la chaussée et on sent beaucoup de choses… On peut abaisser la pression des pneumatiques, ce qui améliore la filtration des petits chocs, mais le passage d’un ralentisseur se fera toujours autant sentir. Une machine de course !
La solution : rouler vite !

Une vraie bombe !


Dès le premier coup de pédale, on sent que le Factor VAM est un pur vélo de compétiteur. Je pourrais même rajouter de pro. Car sa rigidité est incroyable. Ensuite sa très faible masse fait le reste et permet au Factor VAM de survoler la route. Son rapport masse/rigidité est incroyable et donne ce comportement si typé. En plus de ça il sait descendre et rouler. Un vrai vélo, ultraléger et ultraperformant. Un modèle du genre…

Sur le circuit d’essai Top Vélo


Je commence à avoir l’habitude d’emmener des machines ultralégères sur notre circuit d’essai. Les sensations sont toujours proches, du moins au début. Et le Factor VAM ne déroge pas à la règle : il donne le sentiment d’effleurer la route, sans forcer ! Du moins lorsqu’on roule tranquillement…

Ce qui me semblait exceptionnel il y a quelques années devient plus courant : le nombre de vélos à la fois très légers et performants a augmenté (attention je n’irai pas jusqu’à écrire commun) et dorénavant les plus grands constructeurs proposent quasiment tous des cadres sous les 800 grammes. Mais dans le cas du Factor VAM, on parle d’un cadre à moins de 700 grammes, et ça fait une sacrée différence.

Je pars sans trop appuyer pour garder toute ma force dans la montée. Pourtant au bout de quelques centaines de mètres le vélo m’incite à y aller plus franchement. Je suis surpris par le train roulant Black Inc Twenty. Des roues au profil très bas qui sont étonnamment à l’aise sur cette portion plane, asphaltée comme un billard.

Juste avant d’arriver dans la montée je change de route et le billard du début se transforme en champ de mines. Comprenez que si les routes du Vaucluse sont parfois mauvaises, celle-ci mérite bien ce qualificatif. Le Factor me secoue et filtre mieux les petites vibrations que les gros trous. Je sens bien le grain de la route mais je suis plutôt épargné en roulant vite.

Virage à droite et changement de pente. Je reste sur le grand plateau et accélère le rythme. Le vélo reste uni et je ne ressens aucun flottement. Même la frêle fourche fait son travail et guide efficacement la machine. La réactivité est maximale, l’accélération est immédiate. Sans aucun temps mort.
Le groupe Dura-Ace Di2 me permet de croiser la chaîne (grand plateau, grand pignon) sans aucun frottement, craquement ou bruit. Une transmission ultra efficace qui m’aide à exploiter pleinement ce vélo.
J’arrive dans le replat avant d’attaquer la seconde montée, plus longue. Mes jambes ne brûlent pas, c’est bon signe.
Je donne tout dans les forts pourcentages. La grosse rigidité du VAM ne fait ressentir aucun flottement, que ce soit assis sur la selle ou en danseuse. Mais c’est bien en danseuse que le vélo donne tout ce qu’il a, si on est capable de soutenir un rythme très élevé. Assis, c’est en cadence que la facilité se ressent le plus. C’est d’ailleurs au sommet que je me rassoie pour récupérer. La route est plane et je reprends tout de suite de la vitesse, sans effort. En fait, le Factor O2 VAM est capable d’évoluer à 30 km/h presque sans pédaler. C’est sa vitesse de croisière.
J’arrive dans la descente piégeuse et je relance à bloc pour arriver au virage en dévers à vitesse maximale. Le freinage est repoussé au dernier moment et le vélo doit supporter plusieurs charges à cet endroit : celle verticale du freinage et celle horizontale du virage, car je relâche les freins très tard, alors que j’ai déjà commencé à virer. Il m’est déjà arrivé de partir tout droit, mais ici aucun problème.

Dernière montée, plus douce. Je passe sur le petit plateau (première fois depuis le départ) et tourne les jambes en reprenant mon souffle. Je suis à 60 % de mes capacités et je sens que le vélo ne demande qu’une seule chose : accélérer. Attention à ne pas se brûler les ailes…
La dernière descente, très rapide avec des pointes à plus de 80 km/h ne pose aucun problème. La stabilité de cap est rassurante.

Factor O2 VAM

%

Plat

%

Montagne

%

Descente

%

Rigidité

%

Nervosité

%

Rendement

Fiche technique

Cadre Factor VAM
Fourche Factor VAM Svelte Disc
Groupe Shimano Dura-Ace Di2
Roues Black-Inc Thirty
Pneus Vittoria Corsa
Cintre Black Inc VAM
Potence Black Inc VAM
Tige de selle et selle Black Inc VAM et Selle San Marco Mantra

Équipement

Tenue Top Vélo
Chaussures Specialized S-Works Vent
Casque Kask
Lunettes Vuarnet

Tarif & poids

11 290 €
6,4 kg

Share This