Quelles sont les valeurs essentielles à un programme avec Garmin Vector ?

Thémacycle : Capteur de puissance

Rédigé par :

Publié le

Nous avons débroussaillé les concepts de la puissance en cyclisme mais lorsqu'on utilise un capteur de puissance et notamment les pédales Garmin Vector, on peut rapidement être submergé par de nombreux chiffres.

Faisons un rapide tri des données disponibles sur le compteur de votre vélo ainsi que sur le site communautaire Garmin Connect.

Comprendre les données Garmin Connect avec Garmin Vector

1- Quelles données affichées sur mon compteur ?

Au-delà des traditionnels affichages concernant la vitesse, le kilométrage ou le temps, je vous conseillerai d'afficher :

  • la puissance sur 10 secondes,
  • la puissance normalisée,
  • le TSS ou Training Stress Score,
  • la balance entre la jambe droite et la jambe gauche.

Pourquoi la puissance sur une période de 10'' ?
Tout simplement pour avoir des données qui ne bougent pas à chaque coups de pédale et avoir une lecture plus simple, notamment si vous souhaitez maintenir un effort constant.

Pourquoi la puissance normalisée ?
La puissance normalisée permet de lisser les variations d'intensité que nous produisons sur les pédales :

  • une montée soudaine ou à fort pourcentage,
  • du vent,
  • des relances nerveuses en course, ...

Ce sont autant de pics qui influencent la puissance moyenne. Par divers algorithmes, nous obtenons une valeur dite normalisée qui permet de comparer des efforts de différentes natures objectivement.

Pour le TSS (Training Stress Score) ?
Ce chiffre est intéressant pour les triathlètes principalement ou dans la gestion des plannings d'entraînement: il représente de manière simple des points de fatigue. Coggan définit le TSS par rapport au temps d'effort et à son intensité : par exemple, 60' d'entraînement au seuil (FTP, notion qui nous aborderons ci-dessous) vaut 100 points. Pour revenir au triathlète, il peut définir un nombre de TSS à ne pas dépasser pour courir efficacement à la descente du vélo.

Pourquoi la balance droite/gauche ?
Parce que nous sommes tous un peu déséquilibrés, un peu plus fort selon que nous sommes droitiers ou gauchers, que nous avons été blessés (à une jambe chez le cycliste). Au-delà des 15% de différence de force, un médecin définit ce déséquilibre comme "thérapeutique" et nécessite un travail de rééducation précis.

Comprendre les données Garmin Connect avec Garmin Vector

Le mot de l'entraîneur :
"Il ne faut pas hésiter à créer des pages avec des affichages différents selon le contexte de la sortie, selon que vous roulez longtemps ou sur un exercice intense, ou en course. J'apprécie d'avoir le chrono ou la puissance instantanée pour réaliser mes fractionnés ou d'avoir une donnée de puissance plus lissée dans le cadre de sortie longue." L'interface du Garmin Edge 510 permet d'ailleurs de paramétrer différents profils d'activités.

Dossier : L'abécédaire de l'entrainement cycliste

2- Garmin Connect : Guide de lecture

Garmin Connect est un espace d'analyse proposé par Garmin.

Il faut avouer que malgré l'aspect un peu vieillot, c'est une bonne base pour visualiser ces performances rapidement. Un entraîneur pourra utiliser un soft tel que Power Agent afin d'avoir un retour plus précis que ce que propose Garmin. Au-delà de la cartographie qui permet d'avoir un rapide aperçu de la balade, on retrouve toutes les infos de base, durée, distance, moyenne horaire....

Comprendre les données Garmin Connect avec Garmin Vector

Avec les pédales capteur de puissance Garmin Vector, ce qui nous intéresse plus précisément est l'onglet "Puissance" comprenant les infos suivantes :

  • la puissance moyenne : la moyenne des valeurs de puissance sans tenir compte des variations extrêmes d'intensité (et notamment les périodes à 0 watts comme en descente),
  • la puissance maximale : en général, il s'agit du pic extrême sur 1'',
  • la Max Avg Power (20min) : il s'agit de la puissance maximale développée sur 20'. Cette valeur permet de comparer son effort au fameux test d'effort maximal proposé par Coggan, le CP20 (nous reviendrons sur ce test prochainement),
  • Équilibre gauche/droite : il s'agit de la répartition du travail effectué par la jambe droite et gauche en pourcentage.
  • La Normalized Power : nous l'avons expliqué plus haut,
  • L'Intensity Factor : le facteur d'intensité permet de différencier les différents types d'exercice.

Intensity Factor

Type d'effort

< 0.75

Sortie de régénération

Entre 0.75 et 0.85

Sortie d'endurance

Entre 0.85 et 0.95

Sorties à allure de course

Entre 0.95 et 1.05

Séance d'intervalle, développement de la PMA

Entre 1.05 et 1.15

Course sur circuit court type critérium

> 1.15

Sprint

  • le TSS : nous l'avons évoqué en début d'article. Selon le nombre de points de fatigue TSS enregistré, vous pouvez organiser votre récupération.

Coggan proposait ceci :

Training Stress Score

Délai de récupération

TSS inférieur à 150

24 h de récupération

TSS entre 150 et 300

36 h de récupération

TSS entre 300 et 450

48 h de récupération

TSS supérieur à 450

72-96 h de récupération

  • paramètre FTP : il s'agit sous cette abréviation du seuil ventilatoire 1 (SV #1). Nous sommes capables de tenir cette valeur durant 60'. L'ensemble des données comme l'IF, le TSS... sont calculés à partir de ce FTP.

3- Que retenir dans Garmin Connect ?

A quoi doivent servir les données affichées sur Garmin Connect ou un autre logiciel de traitement :

  • Comparer les séances entre elles : comparer des vitesses moyennes, nous l'avons dit, apporte peu de crédit à une évaluation de la performance. Observer une puissance normalisée ou un CP20 est un bon témoin de l'intensité de l'effort.
  • Être guider dans l'effort : partir à fond et accélérer fonctionne rarement. Lors d'une course ou d'une séance d'entraînement, vous pourrez a posteriori vérifier si vous avez adopté le bon rythme.

Avec les capacités de zoom, vous pourrez observer votre comportement dans une ascension par exemple ou le respect des intensités lors d'une séance de fractionné.

Le mot de l'entraîneur :
"L'analyse d'une sortie avec un capteur de puissance grâce à Garmin Connect est une bonne base pour avoir un regard complet et rapide. Observer la répartition de l'effort entre la jambe droite et gauche chez un cycliste en retour de blessure est une information précieuse pour l'aider à récupérer ses capacités rapidement."

Sous des aspects un peu complexes, vous arriverez rapidement à comprendre les tenants et aboutissants de la puissance. Le cas échéant, des entraîneurs diplômés pourront vous accompagner pour tirer la quintessence d'un capteur de puissance et progresser plus rapidement.

Dossier : Un capteur de puissance sur votre vélo

Toutes les informations sur les capteurs de puissance

Note importante : Dans cet article, nous évoquons le potentiel d'utilisation du capteur de puissance via les pédales Vector. Ces articles n'ont pas vocations de tests produits mais d'aide à la vulgarisation et à l'utilisation du produit. Ils sont réalisés en partenariat avec Garmin France.

S'entraîner quand on manque de temps

S'entraîner quand on manque de temps

Vous êtes nombreux à penser que pour progresser, vous devez accumuler les kilomètres. Mais comment s'entrainer lorsque l'on manque de temps ?

Avec un entraînement rigoureusement programmé et planifié, nous pensons qu'il est tout à fait possible de compenser le manque de temps.

S'entrainer pour progresser !

S'entrainer pour progresser !

Quel entrainement suivre pour progresser en vélo afin d'obtenir de meilleurs résultats sur les épreuves cyclosportives.

Un travail à vélo sur trois plans : production maximale d'énergie, puissance maximale aérobie, capacité maximale de travail.

Planifier sa saison de vélo

planifier votre prochaine saison de cyclisme

Avez-vous déja pensez à planifier et préparer votre prochaine saison de cyclisme.

Dans cet article, nous allons voir comment appréhender la future saison de vélo en la planifiant correctement.