Cinelli Vigorelli Road

par | Fév 5, 2020 | Les essais

Son nom ne trompera pas, le Vigorelli est à la base un cadre dédié à la piste. Mais pas seulement car Cinelli le décline maintenant dans une superbe version route. Nous l’avons essayé avec une transmission 1x et il se montre très convainquant tout en gardant ses gênes de machine dure au mal.

De la piste à la route

Une ligne, un Cinelli !

Rouler en Cinelli c’est avant rouler avec style. Et de style, le Vigorelli n’en manque pas. D’abord un cadre de piste très prisé dans le monde fixie où la marque est d’ailleurs très représentée, il adopte une patte de dérailleur et des fixations pour les étriers de freins. Le voilà ainsi paré pour l’asphalte, les montées et évidemment les descentes. À vous la liberté !
Pour revenir à Cinelli, quelques mots sur la marque qui garde un esprit artistique, toujours très actuel. Cinelli ne suit pas la mode, l’illustre marque crée par Cino Cinelli (et aujourd’hui sous le giron d’Antonio Colombo) crée la mode.

Une géométrie anti conventionnelle pour un vélo qui l’est tout autant

Une étude de la géométrie du Vigorelli « Road » permet de comprendre d’où nait son comportement (vous le lirez plus bas).
En effet il garde tous les concepts de la piste : un cadre très droit, des bases assez courtes, un boitier de pédalier relevé de presque 25mm et un empâtement légèrement allongé pour permettre au pied de ne pas toucher la roue avant tout en garantissant une meilleure stabilité. Un étonnant cocktail !

L’acier utilisé est évidemment du Columbus, Thron. Le Thron n’est pas le plus haut de gamme et se montre assez lourd. Il est par-contre très solide, très rigide et permet une pleine transmission de la puissance. Un acier qui se destine avant tout aux coureurs puissants. Voilà une bonne indication, le Cinelli Vigorelli n’est pas vraiment une machine de cyclosportif. Surtout avec une douille de direction surdimensionnée, il ne faudra pas chercher une quelconque souplesse de l’avant !

Un équipement censé réduire la note finale

Oui, l’équipement ne fait pas rêver. Mais il est pratique fiable et permet de contenir le tarif de ce vélo. Alors le groupe Sram Rival 1X (mono-plateau) fait le job, les composants Cinelli aluminium sont stylés et bien conçus et le pédalier Sram donne un look sympa au vélo. Un look aussi complété par des roues hautes Vision qui achèveront de donner un comportement « rigide » au Cinelli.

Sur la route, c’est ça l’esprit Cinelli !

Si vous avez déjà fait de la piste ou participé à des courses fixies vous ne serez pas dépaysé. La position est typique. Haute en selle et basse de l’avant, c’est assurément un vélo conçu pour envoyer.
Au premier abord il se montre assez sec dans ses réactions. On connaît l’acier comme matériau confortable mas les grosses sections de tubes utilisées ne prédisposent pas vraiment le Vigorelli au confort absolu…

Il est par contre d’une vivacité et d’une réactivité à faire pâlir tous les vélos carbones. Sa géométrie très redressée y est évidemment pour quelque chose, tout comme la grosse rigidité des tubes. Le Vigorelli peut accepter n’importe quel braquet, sans jamais s’avouer vaincu. Quel que soit son cycliste…
Chose surprenante, sa tenue de route tout à fait à l’opposé de l’explosivité du cadre. Hyper stable il donne beaucoup d’assurance et on sait exactement où se placent les roues. Il adore évoluer dans des grandes courbes.

En relance sur le plat tout va bien mais en côte il ne faut pas attendre de miracles. Les tubes Columbus Thron ne sont pas les plus légers et cette masse se ressent : il y a pas mal d’inertie. Ça n’est pas là le terrain de jeu préféré de ce vélo, mais n’oubliez pas, il s’appelle Vigorelli ! Le nom du célèbre vélodrome milanais, cadre des mythiques exploits des Coppi, Anquetil, Rivière et autres Baldini.

Une machine tellement différente !

Il se débarrasse des conventions. Exit le souci du poids, de l’aérodynamisme ou encore du confort…
Son comportement ne ressemble à aucun autre vélo. Pointu à emmener (semblable à un vélo piste), il est très plaisant une fois habitué à ses réactions et sa tenue de route s’avère remarquable.
On ne pourra d’ailleurs difficilement s’en passer après y avoir gouté… Si vous pratiquez le fixie, c’est assurément le vélo qu’il vous faut pour vous mettre à la route ! Avec classe évidemment.

Cinelli Vigorelli Road

Fiche technique

Cadre Acier Columbus Thron
Fourche Carbone Columbus Futura
Groupe Sram Apex 1x
Roues Vision
Pneus Michelin Power Competition
Cintre Cinelli aluminium
Potence Cinelli aluminium
Tige de selle et selle Cinelli alu et selle Cinelli SSM

Équipement

Tenue Top Vélo
Chaussures Gaerne
Casque Kask
Lunettes Vuarnet

Tarif & poids

Environ 1800 euros
Cadre 1900 grammes

Share This