1 col, 1 vin, 1 resto

La rubrique du génial Gérard Mézadourian. Partez avec lui à la découverte d’un col, un vin et un resto.
Ou comment marier l’art de vivre au cyclisme !

Au soleil du Ventoux

Au soleil du Ventoux

Le mois dernier, à l’occasion du Giro, nous rendions hommage au grand champion Fausto Coppi et son Italie natale. C’est aujourd’hui à travers le grand rendez-vous du tour de France et d’une personne en particulier qu’il va falloir se tourner. Ce monsieur aura marqué, par sa clairvoyance, la grande boucle avec son compère Bernard Thévenet. Un très grand professionnel, soucieux du meilleur, un perfectionniste de talent. J’ai cité Patrick Chêne, ancien directeur des sports à France Télévision.
Sur les traces du Campionissimo

Sur les traces du Campionissimo

Oui à cette magie ! car lorsqu’elle est là, qu’elle s’installe délicieusement, il n’y a qu’à fermer les yeux et se laisser guider. Pour vous, j’ai remonté un pan d’histoire. Une histoire unique comme peuvent l’écrire des champions hors normes, ceux qui ont bâti des légendes et marqué leur époque à tout jamais. A commencer par l’inégalable et inoubliable Campionissimo.
Montée sud du Mont Ventoux par Mormoiron, Château Pesquié, Restaurant le Château de Mazan

Montée sud du Mont Ventoux par Mormoiron, Château Pesquié, Restaurant le Château de Mazan

J’ai résisté longtemps, mais je ne peux plus attendre… certains se diront « il va encore nous parler du Mont Ventoux.» Oui, c’est vrai ! S’il existe une expérience à vivre, au moins une fois dans sa vie de cycliste, c’est bien celle de l’escalade du Géant de Provence. Pour vous, j’ai consacré un bon moment (et beaucoup d’énergie) pour refaire cette difficile ascension. Les montées chronométrées, c’est plus mon truc. Le temps ayant fait son œuvre, mon âge ne me permet plus ce genre de folie, sauf si un bon verre de Château Pesquié m’attend à l’arrivée.