Campagnolo Shamal Carbon

par | Juil 19, 2020 | Les essais, Top Wheel

Jusqu’à présent la Shamal était synonyme de top de gamme des roues aluminium chez Campagnolo. Une roue dédiée à la performance et à la compétition pour ceux que le carbone réfrénait.
Avec l’arrivée de la Shamal carbone, Campagnolo dévoile une roue endurance à un tarif bien plus accessible que les Bora WTO. C’est aussi l’arrivée d’un profil différencié et d’un tout nouveau corps de cassette baptisé N3W !

La légendaire Shamal passe au carbone !

La Shamal fait partie des roues qui ont marqué la plupart des passionnés de matériel que nous sommes. Aérodynamique dans les années 1990, devenue grimpeuse en 2008 lors de sa refonte et ayant adopté le disque plus récemment, la Shamal a toujours évolué pour suivre le marché et la demande des cyclistes. Sans jamais se montrer trop exclusive côté tarif, laissant le sommet de la gamme à la Bora. Et ne comptez pas sur la Shamal Carbon pour faire disparaître la Bora ! Car elles sont totalement différentes. En effet la Shamal Carbon inaugure un nouveau profil de jante différencié de 35 mm à l’avant et 40 mm à l’arrière, et surtout sa largeur externe est portée à 28,1 mm. Une roue conçue pour l’usage de pneumatiques de 28 mm qui ne laisse planer aucun doute sur le type d’utilisation qu’on en fera : l’endurance. Voire le Gravel car on imagine très bien ces Shamal équipées de pneus bien plus larges. Et Campagnolo n’hésite pas à l’écrire, « le Gravel est son terrain de prédilection ».

Une jante très haut de gamme

C’est une coutume chez Campagnolo, cette Shamal Carbon reprend toutes les technologies des Bora et Bora WTO. On commence par le perçage de la jante, directement intégré dans le moule. Cela permet de se passer de fond de jante et surtout de ne pas modifier la structure de celle-ci. Ensuite les écrous des rayons sont acheminés à l’intérieur de la jante grâce à de puissants aimants. Je ne peux vous parler de cette jante sans vous préciser que la finition finale est exactement celle à la sortie du moule. Pas de vernis et encore moins de peinture mat comme certains concurrents peuvent le faire pour cacher la « misère ».

Toujours le rayonnage G3

Désormais incontournable et présent sur toutes les roues de la marque, le G3 est plus qu’une marque de fabrique. C’est aussi une solution technique très efficace pour contrer les effets néfastes du fameux « parapluie » de la roue. Un parapluie désormais aussi présent sur la roue avant car le disque vient décaler la nappe de rayons gauche vers le centre du moyeu. Particularité des Shamal Carbon, les rayons inox sont ronds et non pas profilés. Une économie de la part de Campagnolo pour proposer ces roues à moins de 1 300 euros. Un rayonnage G3 basé sur des moyeux aluminium à roulements de type cône cuvette (comme les autres roues de la marque). Des roulements qu’il sera possible d’upgrader vers des céramiques USB ou CULT !

Un nouveau corps de cassette !

Baptisé N3W, ce corps de cassette est plus court. Pas de souci, vous pouvez continuer à monter vos cassettes Campagnolo 10, 11 ou 12 vitesses avec le petit adaptateur qui vient se fixer au bout du corps de cassette. Vous l’aurez compris, ce corps de cassette signale l’arrivée imminente du prochain groupe de la marque, certainement le Gravel à 13 vitesses. Pour ceux d’entre vous qui roulent en Shimano ou Sram, les corps HG et XDR sont aussi disponibles.

Sur la route

Pour maximiser l’efficacité de ces nouvelles Shamal, nous avons choisi des pneumatiques exceptionnels, les Specialized Turbo Cotton en 26 mm équipés de chambres à air Tubolito. Un ensemble qui devrait favoriser le confort et diminuer la résistance au roulement. On vise aussi des basses pressions car la jante large permet au pneumatique de bien travailler. On commence l’essai de ces roues à 6 bars et les sensations sont assez sensiblement proches des Bora WTO. On gagne évidemment en confort mais les roues enroulent de façon surprenante. La prise au vent est inexistante. Les relances ne souffrent pas de la pression basse du pneumatique qui travaille de manière optimale, bien épaulé sur ces larges jantes. Après quelques kilomètres, je rentre pour abaisser la pression jusqu’à 5 bars. Pour mes 65 kg (vélo compris), c’est la pression limite, minimale. Je sens que le pneu commence à se tortiller en accélérant franchement. Si vous roulez paisiblement ça ne posera pas de problème. Je reste donc sur 6 bars de pression, ce qui correspond bien à mon usage « nerveux » de la machine. Les sensations à basse vitesse sont donc comparables à celles des Bora WTO. C’est en augmentant le rythme que le fossé se creuse. On sent l’inertie de la roue lors des relances, même si la rigidité est impossible à prendre en défaut. En clair elles sont moins réactives. Par contre le confort est absolument exceptionnel. Et le pilotage mérite aussi des éloges, il sera bien difficile de suivre quelqu’un équipé de ces roues et de bons pneumatiques… Pour vous résumer la chose, si vous roulez normalement vous ne sentirez que peu de différences par rapport aux Bora WTO. Par rapport aux Shamal en aluminium, les Shamal Carbon sont évidemment plus performantes sur le plat (plus aérodynamiques et plus d’inertie), mais elles le paient dans les montées où il faudra appuyer un peu plus. Nul doute qu’en Gravel elles feront un malheur, tant l’offre de roues de qualité est basse. On vous en reparle bientôt, lors de la sortie du groupe de la marque !

L’endurance à la perfection

 

Clairement, ces nouvelles roues Shamal Carbon ne s’adressent pas aux mêmes cyclistes que les Shamal aluminium qui sont de merveilleuses roues de compétition.
Ici Campagnolo a visé l’usage de pneumatiques larges pour augmenter le confort et cela fonctionne pleinement. On bénéficie en plus d’un excellent aérodynamisme sans ressentir de mollesse ou de manque de vivacité.
Oui, les Shamal Carbon sont des roues d’endurance qu’on pourra sans problème envisager de monter sur des vélos Gravel. Il ne reste plus qu’à attendre la sortie imminente du nouveau groupe Gravel Campagnolo…

Poids : 1 585 grammes
Hauteur Jante : 35 mm avant et 40 mm arrière
Largeur jante : Externe 28,1 mm et interne 21 mm
Moyeux : aluminium
Rayons : 24 ronds en acier, rayonnés G3
Tarif : 1 299 euros la paire

Share This