Ads-Nalini

Cadex revient avec des roues et accessoires très haut de gamme !

par | Juil 9, 2019 | Les essais

Quelque peu tombé dans l’oubli, Cadex n’est pas un nom comme les autres. Les spécialistes se souviendront du premier cadre en carbone de la marque, le 980 C (1987) qui à l’époque démocratisait le carbone pour le grand public.
Un nom oublié qui renait, devenant selon Giant LA marque de composants très haut de gamme qui entend bien faire sa révolution dans le monde de l’exception. Au programme des roues, des vêtements, une selle, des pneus et ça n’est certainement pas terminé !

Quand Giant réssuscite un nom légendaire !

Les plus passionnés d’entre vous auront certainement aperçu les roues #Overachive dans le peloton professionnel. Depuis quelques temps ces composants au marquage pour le moins très visibles fleurissaient et beaucoup de spécialistes se demandaient d’où venait cette nouvelle marque.
Giant a enfin levé le voile, Cadex revient et devient une marque dédiée de composants de très haut niveau. Des composants qu’on imagine très bien sur les vélos Giant, mais aussi sur des machines d’autre marques.
Et outre les roues (10 versions sont déjà disponibles !) Cadex propose des pneumatiques pour être évidemment montés sur ses roues, une selle et des vêtements. On vous fait le tour de ces nouveaux produits…

Des rayons en carbone pour des roues top niveau !

Si les Giant SLR étaient déjà d’excellentes roues, les Cadex s’annoncent comme exceptionnelles. Au programme plusieurs hauteurs de jante avec 42 mm, 65 mm et des roues Aero à 4 batons à l’avant (uniquement en patins) et une roue lenticulaire. Des roues disponibles en version freinage classique, freinage disque, tubeless et boyaux !
La marque annonce se différencier des Giant SLR au niveau du carbone utilisé pour les jantes, des moyeux qui chassent le moindre watt et surtout des rayons en carbone (!) qui bénéficient de la technologie DBL Dynamic Balanced Lacing qui permet d’obtenir la tension optimale des rayons lorsque le cycliste est sur le vélo (c’est à dire roue en charge).

Testées depuis plusieurs mois par les coureurs pro qui sont friands des boyaux, nous sommes très heureux que Cadex n’ait pas passé à la trappe ce pneumatique et commercialise toute ses nouvelles roues en version boyau et tubeless. Des jantes tubeless sans crochet (comme les Lightweight Clincher) compatibles évidemment avec tous les pneus du marché.

Baptisées Cadex 42, c’est certainement la paire de roue qui contentera le plus les amateurs. Sa jante de 42 mm de hauteur est large de 19 mm à l’intérieur et 23 mm à l’extérieur. Côté poids il faut compter sur 1163 grammes pour la version boyau et 1265 en tubeless. On reste très léger pour le freinage disque avec 1242 grammes en boyau et 1327 en tubeless. Et au vu de la spécificité du montage avec des rayons en carbone, un poids contenu et un aérodynamisme très poussé, le tarif ne semble pas excessif avec une paire à 2400 euros.

Les Cadex 65 sont un peu plus larges avec 22 mm à l’intérieur et 26 mm extérieurs pour une hauteur de 65 mm. Des roues qui s’annoncent très aérodynamiques à mettre sur le même créneau que les Campagnolo Bora WTO 60mm. Et elles restent légères avec en version patins 1367 grammes en boyaux et 1425 grammes en tubeless. Pour le freinage disque c’est 1444 grammes en boyaux et 1501 grammes en tubeless. Des roues qui s’annoncent très performantes ! Les tarifs sont un peu plus élevés que pour les 42 mm avec un tarif annoncé de 2850 euros quel que soit le type de jante ou de pneumatiques pour les versions 65 mm.

Les roues nommées « Aero » sont évidemment dédiées au contre-la-montre sur le plat. La roue avant à 4 bâtons est disponible uniquement en version à freinage classique mais avec les deux types de pneumatiques : boyaux ou tubeless. Même chose pour la roue arrière lenticulaire, boyaux et tubeless. Les tarifs sont de 1500 euros pour la roue avant et 2000 euros la lenticulaire.
Les poids pour la roue avant sont respectivement 760 grammes et 840 grammes (boyaux, tubeless). La roue lenticulaire avoue 1000 grammes en boyaux et 1180 grammes en tubeless.

Des pneus Tubeless très légers

C’est le cas puisqu’avec 255, 270 et 325 grammes en, 23, 25 et 28 mm, les nouveaux pneus Cadex sont parmi les plus légers du marché. Bien plus que les nouveaux Vittoria Corsa 2.0 qui affichent 300 grammes en 25 mm ! La marque annonce avoir particulièrement travaillé sur la résistance au roulement (on veut bien les croire, tout le monde travaille là-dessus), la résistance à la crevaison avec un renfort en kevlar et la tenue de route. La carcasse est de 170 tpi et le tarif de 79 euros.

Une selle à la forme actuelle

Une unique selle qu’il nous tarde d’essayer car au-delà de sa forme courte et large (246x149mm), la Boost promet une filtration des vibrations inédite grâce à ses longs rails carbone qui remontent jusqu’à l’arrière de la selle et surtout à son gel liquide positionné au niveau des ischions.
Le tarif est très haut de gamme avec 239 euros pour 138 grammes.

Et même des vêtements !

Toujours très haut de gamme, Cadex lance une gamme de vêtements de conception très poussée qu’il nous tarde d’essayer. Les tarifs sont aussi hauts placés avec un cuissard à 229 euros et un maillot à 159 euros. Toute une gamme d’accessoires est disponible avec des gants, chaussettes…

L’annonce du retour de Cadex est alléchante et il est certain que l’on peut faire confiance aux ingénieurs de Giant.
Le marché des composants très haut de gamme est en pleine explosion car s’il y a quelques années les marques spécialisées se taillaient la part du marché, on a vu les constructeurs de vélos lancer des gammes entières, aidés par des ingénieurs talentueux aux idées nouvelles. Si bien qu’aujourd’hui la plupart des vélos sont équipés de composants conçus par leur marque de vélo, la clientèle ayant délaissé les anciennes marques spécialistes.
Nous concernant on ne peut qu’être enthousiaste à la renaissance de Cadex, il nous tarde de pouvoir essayer ces nouveaux produits !
Ads-Nalini
Share This