Ce vélo d’endurance conviendra parfaitement à beaucoup de femmes. Son cadre est commun aux hommes et aux femmes, comme tous les vélos qui composent le catalogue de la marque suisse BMC. La gamme Roadmachine est largement développée, j’ai choisi le Roadmachine 01 Four qui est composé d’un cadre en carbone monté avec un groupe Shimano Ultegra mécanique et de freins à disques bien sûr. N’ayez pas peur, les plus classiques d’entre nous auront quand même la possibilité de rouler sur un BMC d’endurance avec des freins à patins classiques, la gamme Granfondo existe toujours.

Roadmachine Kezaco ?

Pour parler de ce vélo, il faut le contextualiser, et comme je l’ai dit précédemment, la gamme d’endurance Roadmachine est assez étendue. On y retrouve le Roadmachine 01 avec son carbone 01 haut de gamme, le Roadmachine 02 avec son carbone haut de gamme couplé à une autre fibre, et le Roadmachine 03 avec son cadre en aluminium et fourche en carbone. La dénomination du vélo se fait en fonction du cadre et des périphériques, ce qui donne la particule au nom du vélo composé d’un chiffre écrit en toutes lettres en anglais.

Juste milieu ?

Si vous trouvez que les vélos de course ont une géométrie un peu trop agressive et que la plupart des vélos endurance sont trop hauts, le cadre du Roadmachine devrait être un excellent compromis pour vous. Il est reconnaissable par sa forme affutée et son petit triangle de haut de cadre, symbole des cadres de la marque suissesse, mais celui-ci est plein. De plus, le Roadmachine est un bon investissement car il semble être le couteau-suisse de la marque. Sur la route, en compétition, en balade et même sur les chemins à la limite du Gravel, vous n’aurez qu’à adapter votre train de roulement et ne pas vous encombrer de plusieurs machines ! Pour un passage en mode pseudo-Gravel, il faudra y ajouter un jeu de pneus de 30 mm de largeur maximum, mais n’oubliez pas qu’il est réduit à 28 mm si vous montez des garde-boues. En plus, on retrouve ici des freins à disques avec des blocages à axes traversant, ce qui est excellent pour la rigidité du vélo et utile pour centrer la roue sur le cadre. 

Aéro ?

Le profil aérodynamique est intéressant pour un vélo dit d’endurance. Cette ligne est soulignée par des placements de couleur intelligents. Ce vélo se fond dans la route grâce à sa peinture gris mat. Pour augmenter cet effet aéro, l’intégration de l’ensemble des périphériques est tout simplement homogène et discrète. La potence ICS intègre la plupart de la câblerie et s’associe à la douille de direction développée spécifiquement pour les câbles hydrauliques, ce qui offre un poste de pilotage qui a du chien. D’ailleurs la douille de direction existe en deux tailles afin de coller le plus possible à votre profil, ce qui permet à un coursier de rouler sur un Roadmachine plutôt que sur un Teammachine, qui nécessiterait d’avoir un bon moteur pour le rendre vivant. Le gros point positif, pour les femmes digitales, c’est le support de compteur/caméra embarquée intégré à la potence. Dans le prolongement du poste de pilotage, la fourche comporte également une intégration parfaite ! Je suis équipée avec un groupe mécanique mais il est certain que si j’avais eu de l’électrique, l’intégration aurait été encore plus poussée.

C’est beau un disque !

Nous avons ici un disque de 160 mm à l’avant contre 140 à l’arrière. L’ensemble des cadres Roadmachine sont montés avec des freins à disques, du Tiagra au Dura-Ace. Je conseillerais aux moins bricoleuses d’entre vous d’aller directement dans un cycle pour un réglage de vos freins minutieux, afin d’éviter le petit couinement du disque contre la plaquette qui vous rend dingue ! Les roues se défendent correctement avec un poids de 1 495 g. On peut gagner du poids en y mettant des roues plus légères et retrouver un vélo qui nous offrira une victoire à la montagne… Et vice-versa, pourquoi ne pas remporter une belle victoire sur un criterium avec des jantes plus légères mais de section plus haute pour garder de l’inertie au sprint ? Les leviers de roues sont fournis. Les serrages sont amovibles paraît-il, j’ai de la chance car je n’ai pas eu besoin de m’en préoccuper ! La tige de selle en forme de D est intégrée, elle est conçue pour offrir plus de confort sur le bitume grâce à une relative souplesse.

Les préférences de selle et de guidon sont propres à chacun, pour le coup la selle Alliante de chez Fi’zi:k n’est absolument pas adaptée à mon assise et le guidon était un peu trop large. Mais comme ils sont bien nommés, ces périphériques sont plutôt faciles à changer, je vous conseillerais plutôt une selle Fi’zi:k Luce pour rester dans la marque, et pour le guidon, le mieux c’est encore vous faire conseiller en magasin en fonction de votre largeur d’épaules. Je semble massive mais mon guidon idéal est un 38 mm de largeur axe-axe ! Tout se mesure, et enlevez-vous de la tête qu’un grand guidon vous fera mieux respirer. Avoir un trop grand guidon amène une position cassée de vos poignets, ce qui augmente fortement les douleurs nerveuse.

Attention les filles, j’espère que vous êtes équipées pour bricoler sur votre vélo. Parce que le multi-outil est trop encombrant pour pouvoir effectuer le serrage de la potence sur le guidon, il ne passe pas.  

Machine, comme n’importe quel BMC !

Le Roadmachine 01 Four est un vélo sur lequel vous pourrez trouver votre bonheur quel que soit vos attentes, tout dépendra des roues avec lesquelles vous l’équiperez. Dans tous les cas vous partez déjà avec une belle machine entre vos pattes. Avec un groupe Shimano Ultegra mécanique, des freins à disques hydraulique qui une fois réglés seront vos meilleurs alliés pour les freinages tardifs, vous n’aurez plus d’excuses.